Crédit : en France, pas de coup de pouce pour les particuliers

Face à l’arrêt brutal de l’économie en raison de la crise liée au coronavirus, la plupart des banques affirment néanmoins qu’elles feront preuve de souplesse.

Par Publié le 02 avril 2020 à 09h45 - Mis à jour le 02 avril 2020 à 10h02

Temps de Lecture 2 min.

Des appartements en construction à Rennes (Ille-et-Vilaine), en novembre 2019.

Lorsque la France s’est résolue au confinement afin d’empêcher la propagation de la pandémie de Covid-19, le gouvernement a appelé les banques à soutenir les entreprises dont le chiffre d’affaires s’effondrait. Les institutions financières ont alors collectivement accepté de reporter jusqu’à six mois les remboursements de prêts, sans pénalités ni frais additionnels.

Mais qu’en est-il des crédits immobiliers souscrits par des ménages eux aussi frappés par l’arrêt brutal de l’économie ? Pourront-ils bénéficier d’un report général des échéances de paiement de leurs crédits ? « Il n’y a pas de mesures prévues pour les particuliers, a répondu le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, lors d’un point presse téléphonique, le 18 mars. Il faut faire le bon diagnostic, l’effort doit porter sur les TPE, les PME et les grandes entreprises. C’est là que se trouvent les vraies difficultés. Pour les ménages, il existe des filets de sécurité importants, avec le déplafonnement du dispositif de l’activité partielle. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : les banques appelées à garder le robinet du crédit ouvert

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a également estimé que le pouvoir d’achat des ménages était déjà « préservé à travers la prise en charge de leur rémunération via notamment le chômage technique ». Selon les chiffres révélés mercredi 1er avril par la ministre du travail, Muriel Pénicaud, près de 3,6 millions de salariés sont déjà au chômage partiel. Un dispositif qui les indemnise à hauteur de 84 % du salaire net.

Examen au cas par cas

« Si, en dépit de cette mesure, des personnes se retrouvent dans une situation financière difficile, il convient de contacter son conseiller bancaire pour examen de son cas particulier, et notamment de regarder les modalités prévues par le contrat de prêt », indique la Fédération bancaire française. Ces contrats peuvent en effet prévoir des dispositions de modulation ou de report d’échéance. La plupart des banques affirment qu’elles feront preuve de souplesse. « Nous examinons, au cas par cas, chaque situation, explique-t-on chez BNP Paribas. Nous sommes en mesure, lorsque les circonstances le nécessitent, de proposer d’interrompre pendant plusieurs mois le remboursement de crédits immobiliers. »

D’autres pays ont pourtant décidé d’aider directement les ménages. En Espagne, le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a annoncé « un moratoire sur le paiement des prêts immobiliers pour les personnes les plus vulnérables ». L’Italie autorise aussi les particuliers en difficulté à suspendre le remboursement de leurs créances et de leurs prêts immobiliers, grâce à des garanties publiques fournies aux banques. Au Royaume-Uni, les ménages en difficulté financière seront dispensés de payer leurs crédits immobiliers pendant trois mois. Une solution également proposée aux Etats-Unis aux propriétaires qui ont perdu leur emploi en raison de la crise.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

Sur l’épidémie

Sur le déconfinement et ses enjeux

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.