©PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/Alex Couturier/MAXPPP; 
ATELIER LOUIS VUITTON 
INDUSTRIE DU CUIR

INDUSTRIE DU LUXE
BAGAGERIE 
 / Vuitton à Vendôme (MaxPPP TagID: maxnewsworldfive091556.jpg) [Photo via MaxPPP]
ALEX COUTURIER/LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP

Les usines reviennent en centre-ville

Par

Publié le 30 mars 2020 à 00h22 - Mis à jour le 30 mars 2020 à 08h57

Retour aux sources pour Salomon. Après la tentation de la délocalisation, la marque d’articles de sport a décidé de réinvestir dans le « made in France ». Contre toute attente, c’est à Annecy qu’elle a choisi d’implanter son unité de production de chaussures haut de gamme : une ville touristique, dont l’aire urbaine compte 300 000 habitants, plus connue pour son lac et ses montagnes que pour son industrie.

Si Salomon a privilégié la « Venise des Alpes » à son site de Rumilly, à une vingtaine de kilomètres, dans une zone plus rurale de la Haute-Savoie, c’est d’abord pour séduire les candidats au recrutement : « Nous avions des difficultés à embaucher, admet Frédéric Crétinon, son directeur de l’innovation, intervenu lors d’une table ronde sur l’usine du futur organisée par l’agence Patriarche en octobre 2019. Le cadre sympathique d’Annecy est propre à attirer les jeunes cadres dont nous avons besoin. » Pour la marque, il s’agit aussi de se rapprocher de ses clients, les adeptes du ski et de la randonnée : « Nos usines sont devenues une vitrine de vente pour nos clients », détaille encore M. Crétinon.

Etrange pari, tant l’usine, considérée comme polluante, sale ou dangereuse, voire les trois à la fois, n’a pas bonne presse auprès des citadins. Longtemps, les sites de production ont été rejetés au loin des zones urbanisées. La polémique née en septembre 2019 après l’accident de l’usine chimique Lubrizol, à Rouen, n’a pas arrangé les choses. Pourtant, comme Salomon, d’autres industriels misent de nouveau sur la ville.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A Rouen, après l’incendie de Lubrizol, « il y a un sentiment de trahison »

La séduction des agglomérations n’est pas chose nouvelle. « L’usine a toujours été implantée à proximité des zones denses de population », rappelle Vincent Charlet, économiste et délégué général du think tank La Fabrique de l’industrie. Airbus à Toulouse, Michelin à Clermont-Ferrand… Ces fleurons industriels ont fait la gloire des villes qui les ont vus naître. Puis la taille croissante des sites, la hausse des prix du foncier et l’intolérance aux nuisances générées ont eu tendance à rejeter les sites industriels loin des zones densément peuplées.

Modèles innovants

Mais les progrès technologiques permettent aujourd’hui la création d’usines compactes, qui consomment moins de terrain et se fondent plus facilement dans le paysage urbain. Surtout, des modèles économiques innovants plaident pour un rapprochement des unités de production du consommateur.

« Aujourd’hui, les industriels ont un modèle axé sur les services », souligne l’économiste Pierre Veltz. Ce n’est plus le produit qui compte, mais l’écosystème autour du produit : ses conditions de fabrication, l’individualisation de l’offre, le service après-vente…

Il vous reste 77.71% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.