Le gouvernement impose le blocage partiel des dividendes pour les entreprises qui auront bénéficié d’aides publiques pendant l’épidémie

Au début de l’épidémie, le gouvernement avait dégagé 300 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat et 45 milliards pour aider les sociétés à surmonter la crise.

Par et Publié le 28 mars 2020 à 10h00 - Mis à jour le 30 mars 2020 à 09h38

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Les ministres du travail, Muriel Penicaud, de l’économie, Bruno Le Maire et le premier ministre Edouard Philipppe, à l’Elysée, le 25 mars.

La pression montait depuis mardi 24 mars, quand le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, avait appelé les entreprises à « la plus grande modération » dans le versement de dividendes en 2020. Vendredi, sa collègue du travail, Muriel Pénicaud, annonçait sur la chaîne CNews, que « les entreprises où l’Etat est actionnaire, même minoritaire », seraient invitées à « ne pas verser de dividendes en tout cas à des particuliers », soulignant que « le partage de la valeur, c’est aussi une solidarité ».

Les dirigeants de Groupe ADP (aéroports de Paris), Airbus, Air France-KLM, EDF, Engie, Eramet, la FDJ, Orange, Renault, Safran et Thales étaient prévenus.

Le président de la République Emmanuel Macron a franchi un cap, vendredi matin, lors d’une rencontre téléphonique avec les partenaires sociaux, en annonçant que M. Le Maire soumettrait au premier ministre Edouard Philippe un projet pour encadrer strictement le versement des dividendes. Ils devront être suspendus quand les sociétés bénéficient des reports d’échéances fiscales et sociales. Au début de l’épidémie, le gouvernement avait dégagé 300 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat et 45 milliards pour aider les sociétés à surmonter la crise du coronavirus.

La BCE tape du poing sur la table

« Les entreprises qui ont besoin de trésorerie aujourd’hui, en particulier les grandes entreprises, et qui demandent l’aide de l’Etat, ne peuvent pas, ne doivent pas verser de dividendes. Et nous veillerons à ce que ce soit respecté, a souligné M. Le Maire, vendredi, sur BFMTV. Toutes celles qui auraient bénéficié de reports de charges sociales ou fiscales et qui auraient versé des dividendes se verront obligées de rembourser cette avance de trésorerie sur les charges sociales et fiscales, avec une pénalité d’intérêt. »

Jusqu’au bout, l’Association française
des entreprises privées et surtout
les banques ont renâclé

Par ailleurs, Bercy refusera aux entreprises payant des dividendes la garantie de l’Etat pour de nouveaux emprunts bancaires. Enfin, les employeurs bénéficiant du dispositif de chômage partiel, lui aussi financé sur crédits publics, sont appelés à « la plus grande modération » en matière de dividendes.

Les représentants de l’Etat au sein des groupes publics voteront contre le paiement de dividendes si elles ont bénéficié d’un dispositif d’aide. Comment exonérer les actionnaires de l’effort quand des millions d’employés en chômage partiel ne toucheront que 84 % de leur salaire ? Que d’autres s’exposent au Covid-19 pour assurer des productions et des services vitaux pour l’économie ?

Il vous reste 57.82% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.