Aux Etats-Unis, un accord pour un plan de sauvetage historique de 2 000 milliards de dollars

Le programme d’aide viendra au secours des entreprises en difficulté et des ménages frappés par la récession due au coronavirus alors que le cœur de la première économie mondiale menace de s’arrêter.

Par Publié le 25 mars 2020 à 10h42 - Mis à jour le 25 mars 2020 à 15h17

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Le parking des employés de l’usine d’assemblage de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), à Belvidere, dans l’Illinois, mardi 24 mars.
Le parking des employés de l’usine d’assemblage de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), à Belvidere, dans l’Illinois, mardi 24 mars. SCOTT OLSON / AFP

C’est le plus vaste plan de sauvetage économique de l’histoire des Etats-Unis. Le Sénat américain et la Maison Blanche se sont mis d’accord, dans la nuit de mardi 24 à mercredi 25 mars, sur un plan de 2 000 milliards de dollars (1 847 milliards d’euros) pour aider l’économie du pays à traverser la récession et résister au choc provoqué par l’épidémie due au coronavirus. Mardi soir, les Etats-Unis dénombraient 701 morts et plus de 55 000 cas officiellement déclarés de Covid-19. Ce bilan en rapide augmentation a entraîné la mise à l’arrêt de pans entiers de l’économie américaine.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : les Etats-Unis paniquent face à leur économie en chute libre

Le plan de sauvetage prévoit des garanties de prêt aux entreprises en difficulté, une aide directe aux ménages les plus modestes, une hausse des indemnités d’assurance chômage et une couverture étendue pour éviter des licenciements massifs. « Il enverra rapidement de nouveaux moyens sur les lignes de front de la bataille sanitaire menée par notre pays. Et il injectera des trillions de dollars de liquidités dans l’économie aussi vite que possible, pour aider les familles des travailleurs américains, les petites entreprises et les industries à traverser les turbulences », a déclaré le sénateur républicain Mitch McConnell dans l’hémicycle, qualifiant ce plan d’un « investissement digne d’une époque de guerre ».

Le Trésor américain versera 1 200 dollars à chaque adulte et 500 dollars à chaque enfant. Les salariés et les travailleurs indépendants mis au chômage recevront « en moyenne leur salaire entier pendant quatre mois », a détaillé Chuck Schumer, le chef de la minorité démocrate au Sénat.

Les Bourses reprennent des couleurs

Attendue depuis vendredi, l’annonce a fait bondir la place de Tokyo qui a clôturé en hausse de 8 %, confirmant le regain d’optimisme des investisseurs après plusieurs semaines de baisse. L’indice Dow Jones de la Bourse de Wall Street a enregistré, mardi, sa plus forte hausse depuis quatre-vingt-dix ans. La Bourse de Paris a ouvert en hausse de plus de 2 % mercredi matin, tout comme celle de Francfort, qui a gagné près de 3 % en quelques minutes. « Les marchés boursiers sont dopés par le soutien budgétaire et monétaire sans précédent » pour contrer les ravages économiques du coronavirus, analyse Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote Bank.

Lire aussi Les marchés européens confirment leur rebond, Wall Street se tasse

Ce plan de sauvetage faisait l’objet d’intenses tractations entre républicains, démocrates et la Maison Blanche. Echaudée par les bénéfices jugés indécents dont un certain nombre d’acteurs économiques ont retiré du plan de sauvetage de la crise de 2008, l’opposition démocrate réclamait de l’administration Trump une supervision accrue du renflouement, à hauteur de 500 milliards de dollars, des entreprises en difficulté. Les démocrates demandaient aussi un renforcement de l’aide destinée aux foyers américains, ainsi qu’une augmentation des indemnités chômage.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.