Dix astuces pour télétravailler (à peu près) dans la joie et l’harmonie

Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, de nombreux Français sont amenés à travailler de chez eux, parfois pour la première fois. Nos conseils pour éviter la crise de nerfs.

Par et Publié le 13 mars 2020 à 13h50 - Mis à jour le 15 mars 2020 à 23h33

Temps de Lecture 4 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (12)

Stan0123456789 27/03/2020 - 08h24

Le coucou au-revoir est réalisé par Skype. Arrêtez de remuer la souris et votre indicateur se met en 'indisponible'. Avec la fonctionnalité 'avertir du changement de statut' , l'espion Skype fait son rapport immédiatement. Nous l'utilisons tous, mon chef aussi.

Phil 75 22/03/2020 - 14h59

Les fonctionnaires chez eux sans ordi professionnels et VPN sont interdits de votre paragraphe " Utilisez des logiciels appropriés". L'administration d'Etat a un retard phénoménal sur les grandes entreprises du privé en la matière, et déconseille l'utilisation de la plupart des outils que vous préconisez pour des raison évidentes de sécurité et l'absence d'alternative.

Vincent31 19/03/2020 - 23h06

Vive le télé travail, surtout pour la télé, moins pour le travail

Zul 18/03/2020 - 20h28

Beaucoup de conseils utiles, mais aussi des choses qui relèvent plus de la préférence qu'autre chose. De plus, une discussion par messagerie interposée ne remplacera jamais une conversation autour de la machine à café, donc je ne vois pas le souci à appeler des gens pour des discussions informelles… À condition que ce soit accepté des deux côtés et que ça reste mesuré, bien entendu.

M.S. 14/03/2020 - 09h46

Je trouve ces conseils un peu tristes ; le télé-travail est l'occasion pour les managers d'apprendre à moins contrôler les salariés, à mieux leur faire confiance. Et pour les salariés, il est possible de trouver du plaisir à sortir du carcan du lien de subordination, en n'étant pas contraint matériellement par un lieu de travail, un bureau avec chaise et des horaires.

Bossez en caleçon dans le canapé dès le réveil avant de prendre une pause pour caresser votre chat à 10h, vous verrez ça rend heureux ! Ne prenez pas trop ces conseils qui sont surtout là pour désangoisser les cadres qui ont l'habitude de tout contrôler et tout savoir tout le temps !

Arthur Martin 13/03/2020 - 20h12

Merci de cet article à la fois sérieux pratique et positif

Erwann Le Meur 13/03/2020 - 20h06

Sérieusement ? Le télétravail en entreprise est une chose sérieuse basée sur des protocoles d'échanges sécurisés, vpn, et serveurs dimensionnés ad-hoc, et pas le bricolage googleien ici décrit. Peu d'entreprises sont en capacité de le proposer à un nombre significatif de ses personnels. Tant mieux pour ce qui le peuvent (j'en suis mais pas prioritaire, nous le réservons aux personnes fragiles et aux parents en garde d'enfant, même si l'adéquation garde-télétravail est discutable) mais arrêtez de faire croire à une panacée en réalité improbable.

Plain Vanilla 14/03/2020 - 07h32

Soit dit en passant, je ne comprends que parmi les prioritaires ne figurent pas les salariés qui doivent passer près d'une heure dans le métro pour se rendre au bureau. Mais bon...

Arbre à billets 13/03/2020 - 17h05

C'est une vision un peu réductrice du monde du travail. La plupart des gens n'ont pas de job éligible au télé travail.

Raoul 13/03/2020 - 15h56

De très bons conseils pour des guignols qui s'imagine travailler parce que leur imac est allumé sur powerpoint . Les vrais gens qui travaillent n'utilisent pas Google ou whatsapp.

Bendover 14/03/2020 - 13h51

Je pense qu'il voulait surtout dire que la plupart des métiers qui sont éligibles au télétravail sont des bullshit jobs.

Marcus 13/03/2020 - 20h04

Et qu'est ce que vous en savez ? Quand il y a plusieurs lieux de travail géographiquement distants Google drive c'est bien pratique pour ranger les documents de travail dans un endroit accessible depuis n'importe quel lieu sans avoir à s'échanger 150 e-mails. Et ça peut s'appliquer à tout un tas de métiers et de domaine puisque de la paperasse il y en a partout.

JackBarto 13/03/2020 - 14h29

super le premier conseil....j'imagine le boss recevant des dizaines de mails d'affilé disant :"coucou je suis disponible"...

d2 17/03/2020 - 23h59

Pas la peine d’envoyer un mail, sauf considérations à caractère social/sociable, teams se charge de signaler votre activité et de produire les statistiques de productivité. Bon les critères sont assez basiques, mais la récompense au volume de produits Microsoft (ou autres provenance) utilisés fait foi..,

Simon T. 13/03/2020 - 15h12

Un vrai chef d'équipe va prendre des nouvelles de ses employés de toute façon.

EDA 13/03/2020 - 14h10

Certains des outils collaboratifs cités (Whatsapp, Google, ...) ne respectent pas encore la confidentialité de vos données, qu'elles soient personnelles ou professionnelles. Il y a risque d'exposition de données confidentielles à l'entreprise si vous utilisez ce genre d'outil collaboratif dans un cadre non sécurisé. C'est à l'entreprise de mettre en place un système sécurisé de travail collaboratif, et là, cela devient plus complexe et coûteux. Je pense que l'ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Informations) devrait avoir quelques recommandations à suivre.

Barijaona 14/03/2020 - 06h45

Whatsapp est encrypté de bout à bout, et même s’il a été racheté par Facebook, il n’a pas (encore) été phagocyté par celui-ci (pas de pub, pas de lien avec le compte Facebook). On peut donc le considérer comme une solution acceptable en milieu pro. Pour une entreprise désireuse de mettre en place rapidement un système sécurisé de travail collaboratif, mettre en place un serveur Yunohost est une très bonne piste.

Soteria 13/03/2020 - 14h57

Exactement. De plus même si leur aspect sécurité n'est pas nécessairement à la pointe pour des échanges confidentiels des solutions moins intrusives et tout aussi pratiques existent, on aurait par exemple pu attendre de l'article qu'il cite jitsi/framatalk pour la visioconférence plutôt que de se cantonner à google / facebook / microsoft.

Eric Z. 13/03/2020 - 14h02

Et si l'on n'a pas de box ? L'employeur peut-il forcer un collaborateur à en faire installer une ? Qui va payer ? Peut-il imposer le télétravail ?

Bill Parker 14/03/2020 - 19h07

Disons que si on cherche des obstacles, on en trouve et si on cherche des solutions, on en trouve aussi.

Soteria 13/03/2020 - 14h53

L'employeur vous fournit probablement un téléphone que vous pouvez utiliser comme borne wifi, ou bien un moyen d'accès à internet similaire.

L.F. 13/03/2020 - 14h28

Si vous n'avez pas de box vous êtes soit né avant la seconde guerre mondiale ou vous ne travaillez pas sur un poste qui permet le télétravail.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services