Pour le métro Grand Paris Express, l’année des tunneliers et des premiers rails

Vingt et une machines sous terre, cent cinquante chantiers lancés : le Grand Paris Express avance à plein régime, mais plusieurs décisions majeures doivent encore être prises.

Par Publié le 18 février 2020 à 11h01 - Mis à jour le 18 février 2020 à 13h31

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Le tunnelier « Allison » sur le chantier de la future gare Institut-Gustave-Roussy, à Villefjuif (Val-de-Marne), le 8 janvier.
Le tunnelier « Allison » sur le chantier de la future gare Institut-Gustave-Roussy, à Villefjuif (Val-de-Marne), le 8 janvier. DAVID DELAPORTE

« Bantan », « Inès » et « Dorine » : mercredi 5 février, pas moins de trois nouveaux tunneliers ont été baptisés à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Ces énormes trains-usines commenceront dans les semaines qui viennent à creuser les tunnels des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express. Quinze kilomètres plus au sud, à Villejuif (Val-de-Marne), c’est un exploit technique au ralenti qui se déroule dans la future gare Institut-Gustave-Roussy : deux tunneliers perçant les lignes 14 et 15 du super-métro se croisent à quelques semaines d’intervalle dans le colossal puits de béton de 53 mètres de profondeur, traversant le vide sur un pont suspendu provisoire.

Lire le récit : Grand Paris : les communes de la petite couronne redoutent la densification urbaine

Quelque 150 chantiers retournent le sol tout autour de Paris, donnant naissance aux 200 kilomètres du futur réseau, à ses 68 gares et innombrables ouvrages annexes. Symbole de cette entrée du métro dans une dimension très concrète, la soudure des premiers rails sur la ligne 15 Sud devrait intervenir en avril.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Grand Paris : la révolution sur les rails

« Nous poursuivons la phase d’industrialisation du chantier commencée en 2019 », résume Thierry Dallard, le président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), chargée de concrétiser ce rêve à 35 milliards d’euros. Dix kilomètres de lignes sont déjà creusés. Quatorze tunneliers étaient déployés en janvier – il devrait y en avoir vingt et un en action simultanément d’ici la fin de l’année, du jamais-vu en Europe.

Des effectifs en hausse

Mais plus que dans le boyau foré par un tunnelier ou le trou béant d’une future gare souterraine, il faut se rendre dans un immeuble de bureaux flambant neuf de Saint-Denis pour prendre la mesure de cette accélération. Dix ans après sa création, la SGP a pris possession, fin janvier, de ces 30 000 mètres carrés au pied du RER B. De 200 personnes en 2018, l’équipe est passée à 500 collaborateurs et en recrutera encore 300 en 2020. Quelque 400 employés de sous-traitants, comme des assistants à la maîtrise d’ouvrage, sont également installés sur place.

L’effectif a ainsi bondi de sept contrôleurs de gestion à vingt-trois, de un « contract manager » à trente-cinq, alors que la faiblesse de la Société du Grand Paris avait été pointée comme une cause majeure de l’inflation du coût du métro, passé de 19 à 35 milliards d’euros entre 2010 et 2017. Si elle est sortie de la crise ouverte par ce dérapage, qui a conduit le gouvernement à reporter de quelques années la mise en service de plusieurs lignes pour alléger les contraintes financières et techniques, plusieurs hypothèques restent à lever.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.