Coronavirus : le Mobile World Congress de Barcelone est annulé

Face à la multiplication des annulations, les organisateurs ont jeté l’éponge. L’édition 2020 du salon devait accueillir près de 110 000 visiteurs et 2 800 entreprises venant de plus de 180 pays.

Par Publié le 13 février 2020 à 03h56 - Mis à jour le 13 février 2020 à 10h36

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

A l’entrée de l’édition 2020 du Mobile World Congress, à Barcelone, le 12 février.
A l’entrée de l’édition 2020 du Mobile World Congress, à Barcelone, le 12 février. NACHO DOCE / REUTERS

Sous la pression d’un flot de défections allant crescendo, le Mobile World Congress (MWC), prévu à Barcelone (Espagne) du 24 au 27 février, a finalement été annulé, mercredi 12 février. Cette grand-messe de la téléphonie mobile devait accueillir près de 110 000 visiteurs et 2 800 entreprises venant de plus de 180 pays. Elle a été victime de la crainte d’une propagation du coronavirus, dont l’épidémie a fait près de 1 300 morts, quasi exclusivement en Chine continentale.

« La préoccupation mondiale relative à l’épidémie de coronavirus, les inquiétudes sur les voyages et d’autres circonstances rendent impossible l’organisation de cet événement », a tranché, dans un communiqué, la GSMA, l’association qui organise ce salon technologique à succès, et réunit près de 750 opérateurs et 400 entreprises de plus de 200 pays. Après plusieurs heures de réunions et de vidéoconférences avec les représentants des principaux opérateurs internationaux, elle s’est résolue à renoncer à ce congrès qui se déroule dans la capitale catalane depuis 2006, et bat chaque année des records de visiteurs.

Depuis que le sud-coréen LG Electronics a annoncé, le 4 février, l’annulation de sa venue, une quarantaine d’autres acteurs, dont plusieurs grands noms du secteur, ont suivi. D’Amazon à Facebook, de Nvidia à Intel, de Deutsche Telekom à Vodafone, d’Ericsson à Sony. Leur désistement hypothéquait la tenue de l’événement, qui, au-delà des innovations médiatiques qui y sont présentées en grande pompe à chaque édition, est d’abord un salon professionnel où les entreprises viennent signer de juteux contrats.

Lire aussi Le Mobile World Congress touché par le coronavirus

Dernière compagnie en date à faire faux bond, Nokia. Le finlandais a justifié sa décision « après avoir fait une évaluation complète des risques » et « pour la santé et le bien des employés ». Un coup dur semblable à celui provoqué par Ericsson, le 7 février, lorsque le groupe suédois a expliqué que, « même si le risque est faible », il ne peut pas « garantir la santé et la sécurité de ses employés et visiteurs ». Nokia et Ericsson représentaient en effet deux des trois plus gros stands du salon. Une part importante de l’espace d’exposition prévu, de 120 000 mètres carrés, allait se retrouver vide. Sans compter les risques d’autres défections et l’absence probable de nombreux visiteurs.

« Une épidémie de peur »

Les appels au calme du ministre espagnol de la santé, Salvador Illa, qui n’a cessé de rappeler qu’il « n’existe aucun problème de santé publique » justifiant l’annulation du salon, n’ont pas permis d’enrayer la spirale d’abandons. Pas plus que les déclarations des autorités locales, soulignant que la ville était « préparée » pour tous les scénarios. Ou que les mesures annoncées par les organisateurs eux-mêmes, et renforcées de jour en jour, alors que grossissait la liste des déserteurs.

Il vous reste 41.65% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.