Michel Piccoli à propos de ses réalisateurs : « J’ai souvent été un double »

L’acteur à la filmographie prestigieuse, mort le 12 mai 2020 à l’âge de 94 ans, s’est régulièrement confié dans les pages du « Monde » au sujet des réalisateurs qui ont émaillé sa carrière. Extraits.

Publié le 18 mai 2020 à 14h34 - Mis à jour le 19 mai 2020 à 08h31

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Melville, Ferreri, Godard… les plus grands réalisateurs ont tourné avec Michel Piccoli, mort le 12 mai 2020, à l’âge de 94 ans. L’acteur s’est confié au « Monde » sur ces différentes rencontres. Extraits.

Lire aussi Michel Piccoli, légendaire acteur de cinéma et de théâtre, est mort

A propos de Jean-Pierre Melville : « Le cinéma… Il a fallu que je rencontre Jean-Pierre Melville pour commencer à m’y intéresser. Bien avant Le Doulos – le seul de ses films que j’ai tourné et qui a été le premier pour lequel des critiques m’ont remarqué –, Melville s’était pris d’amitié pour moi. J’allais à son studio, c’est là que sa monteuse m’a expliqué comment, une nuit, il lui avait demandé d’enlever tous les e muets de Paul Meurisse dans un film. Un boulot incroyable ! Avec des trucs de ce genre, on commence à comprendre ce qu’est le cinéma. Et chaque fois que je passais à la télévision, il me téléphonait pour me dire : “Là, tu as été bon, là, tu as été mauvais”. Il a été un maître. » (Le Monde du 1er juillet 1993)

Jacques Rivette : « (…) Rivette [est] tenu pour un misanthrope. Il a son système de vie, que je ne connais pas, très organisé, je crois, très ponctuel. Mais sur un plateau, il est d’une courtoisie, d’une attention aux autres, d’une précision extraordinaires. Et il s’amuse ! Ces gens-là ont une force de caractère impressionnante. » (Le Monde du 1er juillet 1993)

Jean-Luc Godard [Lorsqu’on lui demande qui, parmi tous les réalisateurs, a porté un regard différent sur lui] : « Peut-être Jean-Luc Godard dans Le Mépris. Il y a la correspondance entre le personnage et moi. C’est un personnage en retrait, dans la discrétion (…). Et puis, Godard, je le regardais beaucoup. J’étais habillé comme lui. Il y a eu, là encore, un effet de mimétisme. J’étais son image. Et c’est un sentiment qui est revenu très fort par la suite : l’impression, avec Sautet, avec Ferreri, avec Blier, d’incarner le personnage qui représente le metteur en scène. J’ai souvent été un double. » (Le Monde du 10 février 2000)

Manoel de Oliveira : « Ç’a été une rencontre toute simple, mystérieuse, secrète. On s’est salués, et aussitôt, il m’a dit : “Je vais vous donner le scénario.” C’était celui de Party (…) On s’est mis à parler de tas de choses, et on a commencé à faire des farces. On a tourné Party sur une île des Açores, et lui-même était comme sur une île (…). C’est un tel mystère, Manoel. Sa vie est bouleversante, chaotique, confortable, douloureuse – tout ce qu’on veut. (…) Il est un peu comme un extraterrestre. On se demande comment, à quatre-vingt-treize ans, il peut avoir cette liberté de vie, sans jamais avoir besoin de se dire “il faut que j’aie l’air jeune, il faut que je tienne le coup”. » (Le Monde du 30 août 2001)

Il vous reste 30.89% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.