Mirella Freni, l’une des plus grandes sopranos italiennes, est morte

Vedette de « l’après-Callas » à la Scala de Milan, la soprano a particulièrement brillé dans le répertoire italien. Elle est morte des suites d’une longue maladie.

Le Monde avec AFP Publié le 10 février 2020 à 01h02 - Mis à jour le 10 février 2020 à 07h16

Temps de Lecture 1 min.

Mirella Freni prend la pose lors des 44e Midem, à Cannes, le 26 janvier 2010.
Mirella Freni prend la pose lors des 44e Midem, à Cannes, le 26 janvier 2010. LIONEL CIRONNEAU / AP

L’une des plus grandes sopranos italiennes, Mirella Freni, est morte dimanche 9 février à l’âge de 84 ans à son domicile de Modène des suites d’une longue maladie, ont rapporté des élus de sa région à la presse italienne. L’annonce a suscité immédiatement un florilège d’hommages sur les sites spécialisés d’opéra de la planète.

Née à Modène (nord) comme le ténor Luciano Pavarotti, elle a été sa partenaire sur scène et une grande amie. Elle a partagé du reste la même nourrice que Luciano Pavarotti, leurs deux mères travaillant dans la même usine de tabac et ne pouvant pas les allaiter.

Lire aussi Mirella Freni annule un récital à Paris

Des adieux à l’Opéra de Washington en 2005

Mirella Freni fut une vedette de « l’après-Callas » à la Scala de Milan. Elle a particulièrement brillé dans le répertoire italien, notamment dans les rôles de Mimi (La Bohème, de Puccini) et Desdémone (Otello, de Verdi). Mirella Freni fut très appréciée d’Herbert von Karajan, dont elle deviendra la soprano fétiche pour les opéras italiens.

Elle avait épousé en secondes noces le basse bulgare Nicolaï Ghiaurov, qui la motiva à se lancer aussi dans le répertoire russe. Elle avait fait ses adieux au monde lyrique, à l’Opéra de Washington en 2005, à l’âge de 70 ans en interprétant Jeanne d’Arc jeune fille, après un demi-siècle d’une grande carrière internationale.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le pas décidé du Metropolitan Opera de New York vers le XXIe siècle

Le Monde avec AFP

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.