R’n’B : John Legend, l’amour toujours

Après deux albums politiques, « Wake Up ! » et « Darkness and Light », le chanteur américain publie un disque à contre-courant, « Bigger Love ».

Par Publié le 26 juin 2020 à 09h00

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Le chanteur américain John Legend, en 2016, à Los Angeles.

Le monde avait-il besoin de nouvelles chansons d’amour ? Pour le crooner américain John Legend, qui publie son septième album studio, Bigger Love, cela ne fait aucun doute : « Mon album est une déclaration. Il est temps de se donner un peu d’amour, de prendre du bon temps », affirme-t-il derrière son écran d’ordinateur. Toujours confiné à Los Angeles avec sa femme, le mannequin Chrissy Teigen, et leurs deux enfants, John Legend était dans les starting-blocks quand l’épidémie de Covid-19 est apparue : il venait de terminer son album, sur lequel il travaillait depuis deux ans avec le producteur Raphael Saadiq, et était prêt à repartir en tournée.

Lire le récit : Concerts sur Instagram, visioconférence de presse… John entretient sa Legend

Finalement son disque, qui pourrait détonner dans le contexte actuel, apporte un réconfort et une envie d’évasion vers des horizons plus prometteurs : « Bigger Love, explique-t-il, est une chanson à propos de la résilience, de la puissance de l’amour, celui qui t’aide à traverser des périodes très dures. J’y avais pensé avant la pandémie, et je trouve que cela a encore plus de sens aujourd’hui. » John Legend, qui s’était montré engagé politiquement sur ses deux précédents albums, le collaboratif Wake Up ! (2010), avec les Roots, et Darkness and Light, publié pendant la campagne présidentielle de 2016, réalise ici une volte-face.

Lire la critique de « Darkness and Light » : John Legend et Solange Knowles, têtes de pont d’un R’n’B militant

Il ne parle plus de son combat contre la surpopulation carcérale, thème de son organisation Free America, ni de la lutte de ses aînés pour les droits civiques, sujet qui lui a valu un Oscar en 2015 en coécrivant avec le rappeur Common Glory, qui figurait sur la bande originale du film Selma, d’Ava DuVernay.

Thèmes plus légers

Sur Bigger Love, les thèmes sont plus légers : discussion sur l’oreiller sur l’estime de soi, avec Conversations in the Dark ; envolée romantique et érotisme sur Ooh Laa ; road trip sexy sur Wild avec le guitariste blues Gary Clark Junior ; souvenirs d’une histoire d’amour passée pour Remember Us. John Legend a tout l’air d’un Al Green qui, en plein essor du mouvement des Black Panthers, au début des années 1970, roucoulait ses appels sensuels à l’union des corps : Let’s Stay Together, Tired of Being Alone, Love and Happiness. « Je me sens plus proche en termes de carrière de celle de Marvin Gaye, précise John Legend. Il chantait aussi sur l’amour, mais il a écrit beaucoup de chansons engagées et politiques. Ma carrière a ces deux aspects. »

En s’alliant à nouveau à Raphael Saadiq, bassiste et chanteur qui a déjà à son actif plusieurs albums à succès, dont le fameux Stone Rollin’ (2011), et avec qui il avait enregistré en 2018 son album de Noël A Legendary Christmas, John Legend a aussi trouvé le bon équilibre, entre son R’n’B parfois sirupeux et une musique soul plus aventureuse : « Raphael ajoute sa pincée de conseils, d’idées pour chaque chanson, commente le chanteur et pianiste. C’est ce qui fait toute la différence entre un bon album et un disque génial, c’est la contribution d’un producteur. »

Il vous reste 28.28% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.