« WAN Show 2.0 » : mobilisation panafricaine pour « la vie d’après » la pandémie

Parrainée par Youssou N’Dour, l’opération « WAN », journée de rencontres et de débats sur les réseaux sociaux organisée dans le cadre de la Journée mondiale de l’Afrique, s’achèvera par la diffusion d’un concert virtuel, le 25 mai.

Par Publié le 23 mai 2020 à 07h30 - Mis à jour le 25 mai 2020 à 11h57

Temps de Lecture 2 min.

Article réservé aux abonnés

Youssou N’Dour, en octobre 2018.
Youssou N’Dour, en octobre 2018. YOURI LENQUETTE

Lundi 25 mai, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Afrique, commémoration annuelle de la fondation de l’Organisation de l’unité africaine en 1963 (remplacée par l’Union africaine en 2002), les artistes et la société civile du continent africain et de sa diaspora se mobilisent autour du projet WAN (Worldwide Afro Network). Cette opération se déroulera sur les réseaux sociaux avec les hashtags #jesuiswan et #iamwan. La journée sera jalonnée de rencontres, de débats et se terminera par un show virtuel, mis en ligne à 21 heures en France, d’une durée de deux heures trente, le « WAN Show 2.0 », diffusé également gratuitement sur de nombreuses chaînes de télévision publiques et privées africaines et asiatiques, en partenariat avec African Union of Broadcasting et Asia-Pacific Broadcasting Union.

L’enjeu est triple explique le parrain de cet événement, Youssou N’Dour, joint par téléphone à Dakar : passer un message auprès des populations sur la nécessité d’une vigilance accrue pour empêcher que le Covid-19 ne continue à se propager ; sensibiliser sur les conséquences sanitaires, sociales, économiques de la pandémie ; susciter une réflexion collective des acteurs de la société civile et des artistes africains sur l’Afrique de demain. « Nous devons harmoniser nos actions pour lutter contre la pandémie et continuer à sensibiliser nos populations, mais également avoir un regard sur l’après, le post-coronavirus, ajoute le chanteur sénégalais. Cette pandémie doit nous amener à réfléchir, à se recentrer sur les vraies valeurs»

Deux cents artistes et personnalités

Deux cents artistes et personnalités ont répondu présent d’après le journaliste camerounais Amobé Mévégué (RFI, France 24, TV5, CFI), initiateur, à Paris, de cette opération, soutenue par l’Unesco, pour laquelle il a décliné, assure-t-il, toute proposition de sponsoring : « Le but n’est pas de récolter des fonds. » Contrairement à l’« Africa Day Benefit Concert at Home », organisé par l’acteur et producteur britannique Idris Elba, diffusé sur MTV Base Africa et YouTube.

Au-delà des Africains, WAN mobilise également « des amis de l’Afrique », souligne Youssou N’Dour, tels Chris Martin, du groupe britannique Coldplay, ou la top-modèle Naomi Campbell. Deux cents artistes et personnalités sont annoncés par les organisateurs pour le show virtuel, dont la direction musicale sera assurée par le claviériste malien Cheick Tidiane Seck. Parmi eux, Angélique Kidjo, Oumou Sangaré, Salif Keita, Ismaël Lo, Khadja Nin, Tiken Jah Fakoly, Fally Ipupa, mais également des Brésiliens (Lenine, Chico César), des Caribéens (Jimmy Cliff, Aston Barrett, Calypso Rose, Jocelyne Béroard, Jacob Desvarieux), des artistes de l’océan Indien (Justin Vali, Baco)…

Il vous reste 20.99% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.