Fontainebleau, Chambord, Chantilly... Des châteaux à la reconquête d’un public

Fermés pendant la période du confinement, ces lieux accueillent de nouveau, progressivement, des visiteurs mais envisagent une fin d’année sans les touristes étrangers.

Par Publié le 23 mai 2020 à 00h29 - Mis à jour le 23 mai 2020 à 20h49

Temps de Lecture 8 min.

Article réservé aux abonnés

Les bâtiments de la cour de la fontaine et l’étang aux carpes au château de Fontainebleau (Seine-et-Marne), en mars 2018.
Les bâtiments de la cour de la fontaine et l’étang aux carpes au château de Fontainebleau (Seine-et-Marne), en mars 2018. J.-F. ROLLINGER / ONLYFRANCE.FR

Le bruit strident d’une perceuse et d’une scie circulaire attaquant la pierre rompt le silence ouaté qui règne dans la cour d’honneur du château de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Mais le maître des lieux n’en a cure. « Je suis content, les travaux ont repris », se réjouit Jean-François Hebert, président de l’établissement public en observant, de son bureau, l’avancée du travail de rénovation de l’escalier en fer à cheval, joyau du domaine.

Suspendue pendant plus de deux mois en raison de l’épidémie de Covid-19 à Fontainebleau comme ailleurs en France, la vie reprend peu à peu au château, et notamment le chantier destiné à rendre son éclat au célèbre perron en grès, élevé en 1634, sous Louis XIII. Deux jardiniers, sur les treize qui opèrent ici habituellement, s’affairent à couper et tailler une végétation qui y a pris ses aises, au bonheur des biches et des lapins de garenne. « On a aussi vu des serpents, ce qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps », remarque Jean-François Hebert. Quelques animaux ont même parfois profité de cette période particulière pour se faufiler à l’intérieur du bâtiment, qui, avec ses 1 500 pièces, offre un bel espace de jeu : un chat a été découvert dans un des salons, lors d’une ronde de surveillance, ainsi que des oiseaux.

Lire le focus : Pour 1 000 euros, financez la restauration d’une marche du château de Fontainebleau

Entouré d’un parc de 150 hectares, le château de Fontainebleau appartient à la catégorie des « grands musées et lieux patrimoniaux » qui, contrairement aux petites structures, n’ont pas été autorisés à rouvrir dès lundi 11 mai, date fixée par le premier ministre pour le début du déconfinement. Cependant, en accord avec le préfet, et sous réserve de la mise en place de dispositifs de sécurité assurant la distanciation physique et les règles d’hygiène imposées par la lutte contre le coronavirus, un calendrier de réouverture peut être établi.

Lire l’enquête : La réouverture des musées, un problème de taille à l’heure du coronavirus

A Fontainebleau, un plan de reprise d’activité a été mis au point : à partir du lundi 25 mai, le parc ainsi que le grand canal seront à nouveau accessibles au public ; mardi 2 juin, les jardins du château ouvriront à leur tour leurs grilles ; les salles, quant à elles, devraient accueillir des visiteurs « à partir de la fin juin-début juillet », annonce Jean-François Hebert. Un parcours de visite sera mis en place afin d’éviter que les gens se croisent, des jauges de visiteurs seront établies, les groupes réduits à dix personnes au lieu de vingt, et le masque sera obligatoire.

Proximité avec Paris

Il vous reste 76.79% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.