Deux perles d’épouvante britanniques exhumées en DVD

Un coffret réunit deux raretés réalisées par Robert Fuest et Peter Collinson au début des années 1970, « And Soon the Darkness » et « Fright ».

Par Publié le 09 avril 2020 à 12h21 - Mis à jour le 30 avril 2020 à 08h53

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Pamela Franklin et Michele Dotrice dans « And Soon the Darkness » (1970), de Robert Fuest.
Pamela Franklin et Michele Dotrice dans « And Soon the Darkness » (1970), de Robert Fuest. STUDIOCANAL

On ne peut que saluer l’initiative de StudioCanal consistant à permettre à l’historien cinéphile et critique de cinéma Jean-Baptiste Thoret de fouiller parmi les films de son catalogue, d’en exhumer divers titres, parfois oubliés ou négligés, et de les éditorialiser comme il se doit dans sa collection « Make My Day ».

Parmi les publications récentes se trouvent deux obscures perles britanniques d’épouvante – aucun n’a connu, en son temps, de distribution en salle en France –, deux films à petit budget, destinés à effrayer le public populaire d’alors et spéculant sur un recul de la censure pour accroître l’expression graphique d’une certaine violence et la mise en place de situations délibérément malsaines.

And Soon the Darkness, de Robert Fuest, ainsi que Fright, de Peter Collinson, viennent directement de ce qu’était devenue la série B dans les années 1960 : un certain type de fictions à faible coût passées par la case de la télévision avant de resurgir sur le grand écran de façon plus désinhibée que ce que permettait le petit.

Récits paranoïaques

Réalisés respectivement en 1970 et 1971, les deux films, qui ont été rassemblés en un même coffret DVD/Bluray, témoignent d’une époque en quête d’un plus grand réalisme. Les mythes gothiques s’épuisaient au cinéma, les vampires et autres créatures venues d’un passé révolu ne faisaient plus recette. La Hammer Film, compagnie spécialisée dans le cinéma d’épouvante, allait d’ailleurs « moderniser » le mythe de Dracula en plongeant celui-ci dans le Londres contemporain avec Dracula 73 (1972) et Dracula vit toujours à Londres (1973).

Susan George dans « Fright » (1971), de Peter Collinson.
Susan George dans « Fright » (1971), de Peter Collinson. STUDIOCANAL

And Soon the Darkness et Fright sont des récits paranoïaques puisant leur carburant anxiogène dans la familiarité des situations au cœur desquelles sont plongés les protagonistes, des jeunes femmes en détresse, dans les deux cas.

Dans les deux films, les protagonistes sont des jeunes femmes en détresse

And Soon the Darkness a été produit et écrit par Brian Clemens, davantage connu pour avoir été le concepteur de la célèbre série télévisée Chapeau melon et bottes de cuir. Le film semble pourtant délaisser l’esprit psychédélique de la série au profit de l’illustration d’un fait divers glauque et banal. Deux touristes anglaises passent leurs vacances en faisant du vélo sur les routes du nord de la France. L’une disparaît mystérieusement et l’autre part à sa recherche. Etrangère plongée dans un environnement d’une menaçante altérité et peuplé de personnages tous plus inquiétants les uns que les autres, la jeune femme vit un cauchemar éveillé.

Il vous reste 40.67% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.