Sélection albums : Maria McKee, Nadia Reid, Ludivine Issambourg, Elsa Dreisig et Adriana Gonzalez

A écouter cette semaine : des Lieder par Elsa Dreisig, des mélodies signées Dussaut et Covatti par Adriana Gonzalez, des folk songs par Maria McKee et Nadia Reid et des ballades sixties par la flûtiste Ludivine Issambourg.

Par , , , et Publié le 13 mars 2020 à 12h39 - Mis à jour le 13 mars 2020 à 16h30

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

  • Strauss, Rachmaninov, Duparc
    Morgen
    Lieder et mélodies de Richard Strauss, Sergueï Rachmaninov et Henri Duparc. Avec Elsa Dreisig (soprano), Jonathan Ware (piano).
Pochette de l’album « Morgen » (Strauss, Rachmaninov, Duparc), avec Elsa Dreisig (soprano) et Jonathan Ware (piano).

Son premier et magnifique album, Miroir(s), avait classé la soprano franco-danoise Elsa Dreisig dans la catégorie des talents dont l’originalité s’exerce jusque dans le choix du répertoire. Un distinguo également à l’œuvre dans cette seconde parution, Morgen, qui voit les célèbres Quatre derniers lieder de Richard Strauss égrainés au long d’un fil rouge enrichi de passionnantes digressions autour de Rachmaninov et Duparc. Saluons tout d’abord la pièce maîtresse du compositeur allemand, gravée par les plus grandes. Elsa Dreisig lui prête la grâce de sa voix fraîche et ronde aux aigus souverains, sa sensibilité frémissante, la ductilité d’une ligne à la fois pure et charnelle. Accompagnée par le clavier délicat et complice de Jonathan Ware, cette version avec piano s’impose d’emblée au firmament de la discographie. Même enthousiasme sans réserve, que ce soit pour les mélodies les plus fameuses de Duparc (L’Invitation au voyage, Phidylé, Chanson triste, La Vie antérieure) ou les confidentielles Six Romances Op.38 de Rachmaninov. Marie-Aude Roux

1 CD Erato/Warner Classics.

  • Dussaut & Covatti
    Mélodies

    Adriana Gonzalez (soprano) et Inaki Encina Oyon (piano).
Pochette de l’album « Mélodies », de Dussaut & Covatti, avec Adriana Gonzalez (soprano) et Inaki Encina Oyon (piano).

Le temps n’a pas toujours un effet néfaste sur les compositeurs qui n’occupent pas les têtes de chapitre de l’histoire. Ainsi en va-t-il aujourd’hui pour Robert Dussaut (1896-1969) et pour son épouse Hélène Covatti (1910-2005), née en Grèce et de nationalité roumaine, dont les noms ne sont connus que des familiers des classes d’écriture du Conservatoire de Paris dans la première moitié du XXe siècle. Ce disque leur permettra d’atteindre une audience qu’ils n’auront probablement jamais eue de leur vivant, bien que le premier ait décroché le Prix de Rome en 1924 et que la seconde ait favorisé la vocation de Iannis Xenakis (1922-2001). Le mérite en revient d’abord aux interprètes : Adriana Gonzalez, grande voix qui n’en fait jamais trop, et Inaki Encina Oyon, orfèvre de l’éclairage pianistique. Enregistrée en première mondiale, la vingtaine de mélodies qui vient leur donner un semblant de postérité trahit quelques influences (Fauré, entre autres), sans que l’expression propre à chaque membre du couple n’en soit altérée. A Robert Dussaut, l’ampleur lyrique et la vérité dramatique, à Hélène Covatti, la flamme intime et la ligne sensible. Pierre Gervasoni

Il vous reste 55.63% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.