Pérou, Sénégal, Norvège... Tour du monde de stades de football extraordinaires, sur Canal+

La série documentaire en six volets de Marc Sauvourel propose un tour du monde des terrains les plus étonnants.

Par Publié le 16 février 2020 à 13h00 - Mis à jour le 16 février 2020 à 14h43

Temps de Lecture 2 min.

Le stade d’Henningsvær, dans le nord de la Norvège.
Le stade d’Henningsvær, dans le nord de la Norvège. CANAL+

CANAL+ - DIMANCHE 16 FÉVRIER À 15 H 40 - SÉRIE DOCUMENTAIRE

L’idée est originale, le résultat final probant. Dans le cadre de l’excellent magazine « Sport reporter », qui en est à sa troisième saison, Marc Savourel a imaginé un voyage en six étapes autour des stades. Banal ? Pas tant que ça, car les stades sélectionnés dans ces reportages d’une vingtaine de minutes chacun n’ont pas grand-chose à voir avec les mythiques enceintes que le monde entier connaît, telles Wembley au Royaume-Uni, le Maracana à Rio, la Bombonera de Buenos Aires ou le San Siro de Milan.

Dans cette série documentaire, il est plutôt question d’un baobab au milieu du terrain à Gorée (Sénégal), d’un terrain en pleine mer ou presque (en Norvège), d’un stade marécage près du lac Titicaca (Pérou). Ou encore d’une ambiance démente au « Maracana » de Tepito, quartier mal famé de Mexico dont les vedettes du tournoi sont transsexuelles. Sans oublier des enfants chinois jouant sur le toit des immeubles à Hangzhou, ou un stade aux confins de l’Himalaya, lieu de rêve pour les jeunes moines bouddhistes.

Au-delà du cercle polaire

Programmé dimanche 16 février, le deuxième épisode Le terrain du Baobab, est consacré au seul et étonnant terrain de Gorée au Sénégal. Sur la petite île, l’endroit était autrefois une forêt. Tous les arbres ont été abattus il y a longtemps, mais sur ce qui est devenu le terrain de foot, il reste un baobab. Les jeunes veulent le faire disparaître, les vieux sages refusent. « Le diable habite dedans ! » lance l’un d’eux. Pour l’instant, personne ne se risque à déraciner le vieil arbre géant, ce qui n’empêche ni les gosses ni les adultes de jouer, dans des conditions pour le moins baroques.

Tous les épisodes de la série sont disponibles sur la plate-forme MyCanal. Mais s’il ne fallait en choisir qu’un, il faut aller au-delà du cercle polaire. L’épisode consacré au stade d’Henningsvær, dans le nord de la Norvège, propose des images d’une beauté sidérante. En été, alors que le soleil ne se couche pas, filles et garçons mélangés y pratiquent le foot presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans un cadre somptueux. Entouré par les flots, avec les fjords au loin, le terrain est praticable par tous les temps. Des centaines de curieux venus du monde entier viennent l’admirer. Pour la Norvégienne Ada Hegerberg, premier Ballon d’or féminin de l’histoire, « c’est le plus bel endroit au monde pour jouer au foot ! »

Stades, série documentaire de Marc Sauvourel (Fr., 2020, 6 x 20 min).

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.