Grammy Awards : Billie Eilish, 18 ans, et grande gagnante

Révélation, album, chanson, enregistrement de l’année : à 18 ans, Billie Eilish a raflé les récompenses les plus prisées d’une cérémonie qui s’est ouverte à Los Angeles sous le choc de la mort de l’ancien joueur de basket des Lakers, Kobe Bryant.

Le Monde avec AFP Publié le 27 janvier 2020 à 00h11 - Mis à jour le 27 janvier 2020 à 08h31

Temps de Lecture 3 min.

Billie Eilish et son frère Finneas O’Connell posent avec leurs prix aux Grammy Awards, le 26 janvier à Los Angeles.
Billie Eilish et son frère Finneas O’Connell posent avec leurs prix aux Grammy Awards, le 26 janvier à Los Angeles. FREDERIC J. BROWN / AFP

C’est un carton ! A seulement 18 ans, Billie Eilish, avec sa pop iconoclaste et son univers sombre, a réalisé le grand chelem dimanche 26 janvier aux Grammy Awards en raflant le prix de l’enregistrement de l’année pour Bad Guy et celui de l’album de l’année avec When We Fall Asleep, Where Do We Go ?

Déjà sacrée peu avant révélation de l’année et chanson de l’année, l’adolescente a ainsi raflé la mise dans les quatre catégories majeures des Grammy Awards, la plus jeune à avoir réussi un tel exploit depuis le début de la compétition. Elle a aussi remporté le Grammy du meilleur album vocal pop, s’inclinant seulement face à l’exubérante rappeuse Lizzo dans la catégorie de la meilleure performance pop solo.

La jeune femme aux cheveux partiellement teints en vert a balayé des stars aguerries, comme Ariana Grande, Taylor Swift, Lana Del Rey ou Lady Gaga, et des pointures du moment, comme Lizzo, Lil Nas X ou Post Malone. L’artiste californienne figurait parmi les artistes comptant le plus grand nombre de nominations aux Grammy Awards cette année, six.

Femme de l’année 2019

Avant la sortie de son album au printemps dernier, Billie Eilish avait déjà remporté un vif succès sur Internet pour sa pop audacieuse, marquée par des basses lourdes et mâtinée de trap et d’électro. En août, elle est devenue la première musicienne née dans les années 2000 à se hisser au sommet du top 100 américain, détrônant Lil Nas X et son record de dix-neuf semaines avec son succès planétaire Old Town Road.

L’artiste consacrée femme de l’année 2019 par le magazine spécialisé Billboard a aussi écrit avec son frère le thème officiel du prochain volet des aventures de James Bond, Mourir peut attendre.

« Je n’aurais jamais pensé que ça m’arrive, de toute ma vie », s’est exclamée l’adolescente en récupérant son prix pour la « chanson de l’année », qu’elle partage avec son grand frère, Finneas O’Connell, le principal auteur avec lequel elle travaille. « J’ai grandi en vous regardant tous », a-t-elle lancé ingénument au parterre de stars présentes dans la salle du Staples Center de Los Angeles.

« Repose en paix Kobe, nous t’aimons »

La cérémonie des Grammy Awards, prestigieuses récompenses de la musique américaine, s’était ouverte à Los Angeles, sous le choc de l’annonce de la disparition de Kobe Bryant, ex-star de la NBA qui a trouvé la mort à 41 ans dans un accident d’hélicoptère.

Des fans de Kobe Bryant se recueillent dans la soirée devant le Staples Center, à Los Angeles, le 26 janvier.
Des fans de Kobe Bryant se recueillent dans la soirée devant le Staples Center, à Los Angeles, le 26 janvier. KYLE GRILLOT / REUTERS

La tristesse était d’autant plus grande que la légende du basket a des années durant foulé le parquet du Staples Center de Los Angeles, le fameux stade de son équipe des Lakers, où se déroule précisément la soirée de gala des Grammy Awards. Des dizaines d’admirateurs, souvent en larmes, s’étaient rassemblés dimanche après-midi pour rendre hommage à Kobe Bryant à l’extérieur de la salle, pendant que les premiers prix étaient distribués non loin de là, au Microsoft Theatre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Avec la mort de Kobe Bryant, le basket perd l’un des plus grands joueurs de son histoire

Lady Gaga y a remporté deux récompenses pour la bande-son du film A Star Is Born et Beyoncé a été primée pour son documentaire musical Homecoming. « Repose en paix Kobe, nous t’aimons », a lancé Steve Pamon, le réalisateur du film, en recevant son trophée.

Lil Nas X sur scène aux Grammy Awards, à Los Angeles, le 26 janvier
Lil Nas X sur scène aux Grammy Awards, à Los Angeles, le 26 janvier MATT SAYLES / INVISION / AP

Favori de la 62e édition, le phénomène Lil Nas X a empoché un Grammy pour le clip vidéo de son tube Old Town Road. Quant à Michelle Obama, elle a été primée dans la catégorie du « meilleur album parlé » pour le livre audio de ses mémoires.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le public de Main Square aux anges face à Angèle, Lizzo et Cypress Hill

« Changer les choses »

La soirée de gala s’est également ouverte dans un contexte particulier après les graves accusations de harcèlement et d’irrégularités portées contre les Grammy Awards par son ex-patronne, récemment suspendue de ses fonctions.

Deborah Dugan affirme notamment que son prédécesseur à la tête de la Recording Academy, Neil Portnow, a violé une artiste et que certains votes pour les nominations aux Grammy Awards ont été entachés par des « conflits d’intérêts ». Neil Portnow et l’organisation ont catégoriquement démenti. Une enquête indépendante a été ouverte mais beaucoup de professionnels du disque ont déploré le coup porté à la réputation des Grammy Awards.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Rap, rock, pop... nos albums coups de cœur de 2019

Deborah Dugan avait pris en août la tête de l’Académie, devenant la première femme de l’histoire à occuper ce poste. Elle a affirmé être victime de représailles parce qu’elle voulait y « changer les choses » après dix-sept ans de présidence de Neil Portnow.

Les vainqueurs dans les principales catégories des Grammy Awards 2020

Album de l’année : When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, de Billie Eilish.

Enregistrement de l’année, attribué pour la performance globale d’un titre : Bad Guy, de Billie Eilish

Chanson de l’année, attribué aux auteurs/compositeurs : Bad Guy, de Billie Eilish et son frère Finneas O’Connell

Révélation de l’année : Billie Eilish

Meilleure vidéo musicale : Old Town Road, de Lil Nas X et Billy Ray Cyrus,

Meilleur album de rap : Igor, de Tyler, The Creator

Meilleur album de rock : Social Cues, de Cage The Elephant

Meilleur album vocal pop : When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, de Billie Eilish

Meilleur performance pop solo : Truth Hurts, de Lizzo

Meilleur duo ou performance collective pop : Old Town Road, de Lil Nas X et Billy Ray Cyrus

Meilleur album de musique urbaine contemporaine : Cuz I Love You (Deluxe), de Lizzo

Meilleur album de R & B : Ventura, d’Anderson. Paak

Meilleur album de musique alternative : Father of the Bride, de Vampire Weekend

Meilleur album de musique du monde : Celia, de Angelique Kidjo

 

Le Monde avec AFP

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.