Tha Supreme, le rap à l’heure des vitesses aléatoires

Numéro un en Italie, le premier album du jeune Davide Mattei, qui mêle lenteur et brusques saccades, est synchrone avec l’air du temps.

Par Publié le 04 décembre 2019 à 07h00

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Pochette de l’album « 23 6451 », de Tha Supreme.
Pochette de l’album « 23 6451 », de Tha Supreme. EPIC/SONY

Une montre à gousset se liquéfie, façon Dali. A ses côtés figurent un disque compact, un téléphone à clapet, Bugs Bunny… Si la pochette de son premier album est saturée de vestiges du siècle dernier, Tha Supreme est bel et bien de ce millénaire – qui le lui rend bien, grazie. Intitulé 23 6451, le disque affole les chronos depuis sa sortie, le 15 novembre. Numéro un selon tous les tops que compte la Botte, aucun disque italien n’a été plus « streamé » dans les vingt-quatre heures suivant sa publication. Son auteur, Davide Mattei pour l’état civil, n’a que 18 ans. Si l’on se fie à la presse transalpine, il poursuit sa croissance à Fiumicino, dans la périphérie romaine.

Serait-ce l’aéroport alentour qui lui aurait filé la bougeotte ? Premiers morceaux troussés dès 12 ans, adieux à l’école trois ans plus tard, collaborations avec le gratin du rap rital, de Salmo à Mahmood : le galopin galope à fond de train. Et incognito. L’unique interview qu’il a accordée, au webzine Vice, remonte à avril 2018. Quant à ses vidéoclips, ils le représentent sous la forme d’un personnage de cartoon, blouson noir et sweat violet à capuche, coiffé d’une auréole de saint et de cornes de diablotin.

Ne pas croire, cependant, que ses chansons épousent ce rythme endiablé. Pour l’essentiel, elles sont synchrones avec leur époque, qui a vu les tempos ralentir à lenteur grand L depuis près d’une décennie. Selon les calculs de l’informaticien américain Yakov Vorobyev, le tempo moyen des 25 chansons les plus écoutées sur Spotify a chuté de 23 battements par minute entre 2012 et 2017. Les exégètes y vont chacun de leur explication : réaction dialectique aux rappeurs dont le « débit mitraillette » a scandé le début des années 2000, d’Eminem à Jay-Z ; montée en puissance de genres particulièrement nonchalants, comme le reggaeton ; recours endémique à des logiciels permettant d’étirer les notes et les voix, façon Auto-Tune ; goût croissant des musiciens pour certains narcotiques, de la codéine à la marie-jeanne…

Siècle bègue et polyglotte

Il suffit d’examiner les hit-parades de plus près, cependant, pour se rendre à l’évidence : les lièvres y sont aussi représentés que les tortues. Les années 2010 ont défilé à des vitesses aléatoires ; plus que jamais, les métronomes battent des mesures contradictoires. A la vélocité de Migos répondent les assoupissements de Drake, à la fièvre de Nekfeu réplique l’apathie de PNL. Même topo, mêmes tempos boiteux du côté des films et des séries : sur les écrans, les vrombissements des bolides le disputent aux mugissements des zombies. Le protagoniste engourdi de la troisième saison de Twin Peaks est démenti par les super-héros frénétiques des franchises hollywoodiennes. Le retour en grâce des ralentis, qui font flotter The Irishman, The Dead Don’t Die, Phantom Thread ou Parasite dans des limbes atemporelles, coïncide avec la célérité des scènes d’action mainstream.

Il vous reste 37.7% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.