Cinéma : avec « Tu mérites un amour », Hafsia Herzi signe un premier film plein de liberté

L’actrice et réalisatrice met en scène l’éternelle mélodie de l’amour déçu autour d’une jeune fille minée par une rupture.

Par Publié le 11 septembre 2019 à 07h00

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

Rémi (Jérémie Laheurte) et Lila (Hafsia Herzi) dans « Tu mérites un amour ».

 L’AVIS DU « MONDE » - À NE PAS MANQUER

Tu mérites un amour présente un beau cas d’école : apparemment, rien de plus classique et banal que le scénario du premier long-métrage de Hafsia Herzi, un chagrin d’amour de jeune fille. Lila (Hafsia Herzi), Parisienne employée dans une agence immobilière, cherche à se remettre de sa rupture avec Rémi (Jérémie Laheurte). Et pourtant, quel charme, quelle liberté habitent ce film dont la simplicité du dispositif évoque le cinéma de la Nouvelle Vague, sans donner le sentiment d’un déjà-vu ni tomber dans les travers d’un hommage élégant et convenu.

Avec Tu mérites un amour – inspiré du poème éponyme de Frida Kahlo (1907-1954) –, la réalisatrice de 32 ans envoie son onde « herzienne », libre, joyeuse, désenchantée. Une façon de dire que Hafsia Herzi, révélée dans La Graine et le Mulet (2007) d’Abdellatif Kechiche, dont elle est restée proche, ne signe pas un film kéchichien mais imprime son propre style. Si elle partage avec le cinéaste un regard jouissif sur les corps – elle a joué dans son dernier film, Mektoub my Love : Intermezzo –, elle filme d’aussi près les hommes que les femmes.

Son premier long-métrage dresse un portrait contemporain, instantané, de la jeunesse et de son rapport à la vie, au sexe et aux sentiments. Qu’est-ce que c’est qu’être en bande, rigoler, tenter de consoler l’autre que l’on sait inconsolable ? Ici le chagrin se partage, se commente à voix haute, produisant une parole libre, ininterrompue, sur le ton de la confidence, de la rigolade et pourquoi pas du délire. A partir d’un petit bout d’histoire, la réalisatrice et scénariste fait rayonner un groupe d’amis, représentatifs d’une nouvelle génération avec ses fragments de langage amoureux, de vérités, d’intuitions, de rêves… Dévoilé à Cannes, en mai, à la Semaine de la critique, Tu mérites un amour a été sélectionné au Festival du film francophone d’Angoulême, où Hafsia Herzi a obtenu, le 25 août, le Valois de la mise en scène.

Hafsia Herzi est sa propre muse et maîtrise son image, même si certains trouveront qu’il y a trop de jolis profils

Dans cette œuvre autoproduite, le choix des acteurs, dont certains font leur première apparition à l’écran, et de l’équipe technique doit beaucoup au hasard des rencontres. La comédienne avait cette envie forte de réaliser pour ne pas rester dépendante du « désir » des cinéastes de lui confier un rôle. Si, au départ, elle n’avait pas prévu de jouer dans le film, les aléas de son tournage l’ont convaincue, dit-elle, d’incarner Lila. Ce détail a son importance, iconographique. Tu mérites un amour, c’est d’abord un visage de madone, triste, que l’esquisse d’un sourire un peu de biais rend subitement accrocheur – les cernes sous les yeux de la jeune femme perturbant à peine sa splendeur. Dans leur épure, leur grain, qui laissent respirer la peau, certains plans sont magnifiques. L’histoire du cinéma nous a habitués aux regards d’hommes filmant des beautés féminines. Ici, Hafsia Herzi est sa propre muse et maîtrise son image, même si certains trouveront qu’il y a trop de jolis profils.

Il vous reste 40.74% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.