« Mon poche de chevet ». Par William Marx

L’historien de la littérature, professeur au Collège de France (il a prononcé sa leçon inaugurale le 23 janvier), a choisi « Le Mont Analogue », de René Daumal.

Publié le 15 février 2020 à 12h00 Temps de Lecture 1 min.

Article réservé aux abonnés

« Le Mont Analogue », de René Daumal, Gallimard, « L’imaginaire », 182 p., 8,90 €.

« J’ai découvert Le Mont Analogue à 15 ou 16 ans, lorsque est sortie la version définitive de ce roman posthume et inachevé de René Daumal [1908-1944]. Et, depuis ce temps-là, ce texte mystérieux n’a jamais cessé de me hanter. Ce “roman d’aventures alpines, non euclidiennes et symboliquement authentiques”, comme l’indique le sous-titre, avait tout pour fasciner un adolescent tenté aussi bien par les sciences que par les lettres.

Tout commence par une enquête sur les grandes montagnes mythiques de l’humanité (l’Olympe, le Sinaï, l’Himalaya). Puisque les alpinistes en ont désormais triomphé, elles ont perdu leur pouvoir mythique. Les personnages du roman, des intellectuels alpinistes du Quartier latin, font donc l’hypothèse qu’il doit encore exister quelque part un “mont Analogue”, modèle de toutes ces montagnes fabuleuses. Pour des raisons géophysiques, il ne peut être situé que dans le Pacifique Sud. Seule une courbure non euclidienne de l’espace empêche de le voir. Une expédition est organisée, mais le roman s’achève – Daumal meurt de la tuberculose en mai 1944 – précisément lorsqu’ils atteignent la montagne et en entreprennent l’ascension.

C’est cette coïncidence tragique entre l’inaccessibilité du sommet et l’inachèvement du texte, entre l’aventure racontée et la vie de l’auteur, qui fait toute la force de ce roman initiatique. Daumal et ses amis du Grand Jeu m’ont toujours paru plus fascinants que les surréalistes, parce que plus sincères, moins dans la posture, allant jusqu’à se mettre en danger physiquement. Tout part d’une blague de potache (l’invitation à prendre les mythes au pied de la lettre !), mais la gravité s’installe peu à peu. J’y vois une allégorie de la littérature. »

William Marx

Lire un extrait sur le site des éditions Gallimard.

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)
Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.