A Bénouville, en Normandie, et à Lanrivain, en Bretagne : deux instituts pour les jardins

L’Institut européen des jardins et paysages, animé en Normandie par Didier Wirth, et l’Institut du jardin et du paysage de Bretagne, créé par Jean Schalit, sont fort différents... et complémentaires.

Par Publié le 10 mars 2020 à 00h49 - Mis à jour le 16 mars 2020 à 11h49

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Le château de Bénouville, dans le Calvados.
Le château de Bénouville, dans le Calvados. L. JEDWAB/« LE MONDE »

L’Institut européen des jardins et paysages est hébergé en Normandie, dans le château de Bénouville, un joyau d’architecture XVIIIe conçu par l’architecte visionnaire Claude Nicolas Ledoux. Son animateur est Didier Wirth, propriétaire lui-même du château de Brécy et de ses somptueux jardins, dans le Calvados, et président de la Fondation des parcs et jardins de France. La mission que l’insitut s’est donnée est de constituer un inventaire numérique des jardins européens, de mettre à la disposition des chercheurs un fonds documentaire et d’organiser des colloques et conférences. Pour le côté matériel, il bénéficie du soutien du département du Calvados et de celui de l’université de Caen-Normandie. Pour le côté scientifique, il s’est doté d’un conseil international dont sont membres, pour la partie « française », la chercheuse Bénédicte Duthion ou l’écrivain et jardinier Marco Martella, fondateur de la revue Jardins. C’est à leur initiative qu’a été organisé, en mai 2019, le colloque « Jardin & littérature », dans le cadre prestigieux de l’abbaye aux Dames, à Caen, ou, celui, résolument contemporain, de la nouvelle bibliothèque Alexis-de-Tocqueville.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Normandie, la littérature naît dans les jardins
Dans le hameau de Saint-Antoine, à Lanrivain, dans les Côtes-d’Armor.
Dans le hameau de Saint-Antoine, à Lanrivain, dans les Côtes-d’Armor. L. JEDWAB/« LE MONDE »

L’Institut du jardin et du paysage de Bretagne est né, lui, dans les ruines réhabilitées du village de Saint-Antoine, à Lanrivain, dans les Côtes-d’Armor, grâce à la « complicité active » du département et de la communauté de communes du Kreiz-Breizh. L’initiative en est venue d’une figure de la presse, Jean Schalit, ancien militant communiste, journaliste passé par Actuel, écrivain de livres pour la jeunesse et fondateur du festival interdisciplinaire « Lieux mouvants ». C’est dans ce cadre que l’institut – dont le conseil d’administration comprend l’architecte-urbaniste et spécialiste des jardins Jean-Pierre Le Dantec, l’historienne des jardins Monique Mosser ou le paysagiste Jean-Philippe Teyssier – organise des expositions, des colloques avec des professionnels du jardin et du paysage, des rencontres et des stages avec des paysagistes et des jardiniers. Un précédent colloque, en 2019, a été consacré au monde méconnu des mousses. Le suivant, intitulé « Tous les sentiers du jardin à la cuisine », devait avoir lieu les 23 et 24 mars 2020. Il devait réunir, entre autres, le paysagiste Pascal Garbe, le responsable du Potager du roi, à Versailles, Antoine Jacobsohn, la journaliste et auteure Camille Labro, le chef cuisinier Olivier Roellinger ou le photographe, éditeur et jardinier Didier Willery.

Il vous reste 40.68% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.