Chez les étudiants, la santé suscite de nouvelles vocations

Les candidatures aux masters spécialisés dans la gestion d’hôpitaux ou d’Ephad sont en hausse. Ces cursus mènent à divers métiers dans le secteur public ou privé mis en lumière par la crise du Covid-19.

Par Publié le 19 juin 2020 à 15h30 - Mis à jour le 24 juin 2020 à 12h18

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

En pleine crise sanitaire, Quentin, étudiant en master en « management des organisations médicales » à l’université de Bordeaux, était en stage à la direction d’un Ehpad. Un baptême du feu « hyper formateur », confie-t-il, au téléphone. « Cela nous a donné l’occasion d’appliquer de nouvelles formes de management, plus participatives. » Quentin aimerait poursuivre dans cette voie : la crise a renforcé ses convictions et son sentiment d’être « utile pour la société ».

Pour devenir directeur d’hôpital ou d’établissement sanitaire sociaux et médico-sociaux dans le secteur public (Ehpad, foyer de protection de l’enfance, etc.), il faut passer un concours de la fonction publique hospitalière, et suivre une formation de deux ans à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).

Profil hétérogène

Basée à Rennes, cette école propose aussi des masters accessibles sur dossier, qui permettent de travailler dans les structures publiques, privées et dans le milieu associatif, que cela soit dans le domaine de la gestion d’établissement ou bien dans celui de la prévention, du suivi sanitaire de la population… Plusieurs universités, comme celles de Bordeaux, proposent également ce type de masters.

Au programme de ces formations : épidémiologie, démographie, sociologie, bio statistique, économie de la santé… Le profil des étudiants est hétérogène. Des diplômés en soins infirmiers côtoient des étudiants issus de licences en sciences politiques, en économie ou en droit.

« Cette crise est une prise de conscience de l’importance des politiques et des études de santé publique ». Lucie, étudiante à l’EHESP

« Il y a quelques mois quand je disais ce que j’étudiais, personne ne comprenait. Aujourd’hui, c’est moins flou », explique Lucie, en master à l’EHESP, actuellement en stage au service juridique d’un hôpital militaire.

Car si la crise liée au Covid-19 a mis en lumière les métiers du soin, elle a aussi révélé l’importance des métiers de gestion et de coordination au sein des hôpitaux, maisons de retraite, agences régionales de la santé… Le grand public s’est approprié des concepts – comme celui de cluster – qui jusqu’alors étaient réservés aux cours d’épidémiologie. « Cette crise est une prise de conscience de l’importance des politiques et des études de santé publique », ajoute Lucie.

Un nouvel engouement

Les effets de ce coup de projecteur sur ces métiers se sont concrétisés rapidement : ils attirent de plus en plus de jeunes et de professionnels en reconversion. En plein confinement, le master management des établissements de santé de l’IAE Gustave-Eiffel, à l’université Paris-Est, à Créteil, a reçu 300 candidatures. En temps normal, celles-ci tournent autour de 60 – une hausse attribuable également à une simplification de la procédure d’admission, reconnait le coresponsable du master, Mathias Béjean. « Beaucoup de candidats nous disent dans leur dossier que cette crise a été un électrochoc pour eux », témoigne-t-il. Même constat à l’université de Bordeaux, où les candidatures pour le master santé publique sont passées de 591 en 2019 à 710 cette année (+20%).

Il vous reste 49.32% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.