Animation, 3D, effets spéciaux… A Tourcoing, le succès des écoles de l’image numérique

Plusieurs cursus vont ouvrir à la Plaine Images, à Tourcoing, pour répondre aux besoins d’un secteur en plein essor.

Par Publié le 19 mars 2020 à 14h00

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Bâtie sur une friche industrielle de cinq hectares, la Plaine Images, à Tourcoing (Nord), ne cesse de repousser ses murs. Créé il y a huit ans sur le site d’une ancienne usine de tissu d’ameublement, ce pôle réunissant experts du monde du jeu, de l’animation, de l’audiovisuel, du design et de la réalité virtuelle a l’ambition de devenir l’un des plus grands campus d’Europe consacrés aux industries créatives. L’objectif de ce pôle, financé en grande partie par la région et la métropole de Lille, est de doubler d’ici trois ans cet écosystème qui réunit déjà trois écoles liées à l’image numérique (Pôle 3D, 3W Academy, le Fresnoy), 30 start-up en incubation, 140 entreprises et 1 800 actifs.

Dans la cafétéria aménagée à l’entrée de l’Imaginarium, un bâtiment de 8 000 mètres carrés inauguré en 2012, se croisent chercheurs, enseignants, étudiants et professionnels de l’animation ou du jeu vidéo. Déambulant dans l’espace de coworking, Emmanuel Delamarre, le directeur de la Plaine Images, se souvient : « Le studio Ankama s’est implanté ici en 2007. Depuis, ce lieu fait partie d’un grand projet urbain. »

Demande forte des studios

Longtemps sous-estimé, le secteur de l’animation, de la 3D, des effets spéciaux et des jeux vidéo est aujourd’hui en pleine expansion. La sphère des jeux vidéo, par exemple, a produit un chiffre d’affaires mondial de 120 milliards de dollars en 2018 (environ 108 milliards d’euros), en hausse de 13 % sur un an – et de 15 % pour la France. Dans le même temps, les nouvelles technologies ont révolutionné les métiers du cinéma. Les images de synthèse et les effets spéciaux y sont omniprésents.

« Avant, des films d’animation en 3D, il y en avait un par an. Maintenant, on est quasiment à deux par mois », Stéphane André, directeur général de Rubika

Les plates-formes comme Netflix, Amazon ou Disney ont considérablement densifié la demande de professionnels, tout comme les studios Ubisoft, Ankama, Illumination, Weta, etc. « La demande internationale est forte, avec une moyenne de trois offres d’emploi par étudiant à la sortie d’école, confie Gilbert Kiner, président et fondateur d’ArtFX, école spécialisée notamment dans les effets spéciaux et les jeux vidéo. Je n’imaginais pas que le marché des images de synthèse et des effets spéciaux numériques allait ainsi exploser. » Dans le même temps, la gamme des métiers autour de l’image s’est diversifiée : game designer, chef de projet 3D, character designer

Il vous reste 63.98% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.