« Ça va être compliqué de maintenir une ambiance de travail » : l’inquiétude des étudiants de prépa face au plan coronavirus

A la sortie du lycée Saint-Louis, à Paris, les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles se retrouvent seuls dans la dernière ligne droite. A ce stade, les concours sont maintenus.

Par Publié le 13 mars 2020 à 16h12 - Mis à jour le 14 mars 2020 à 18h16

Temps de Lecture 4 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (4)

PROF DE MATHS 19/03/2020 - 12h37

J'aurais préféré un reportage à la sortie de n'importe quel lycée professionnel parisien ou non. Vous croyez vraiment que ces lycéen.ne.s n'ont pas besoin de continuité pédagogique ? Ou qu'ils ne se sentent pas concerné.e.s par leur réussite au bac pro ou au BTS ? Franchement, on frise l'indécence là !

mel 15/03/2020 - 13h37

C est le moment ou jamais pour les futures élites de la France de montrer leur capacité d adaptation et d innovation !

Piranha 37 14/03/2020 - 16h52

Les larmes me viennent aux yeux devant une situation aussi tragique que celle des étudiants en prépa m.

leo. 14/03/2020 - 15h57

Était-ce vraiment les élèves de St-Louis qu'il fallait aller interroger pour être représentatif de la situation actuelle des élèves de prépa ? Le coup du "on va aller réviser dans une résidence secondaire dans les landes" est, il me semble, à côté de la plaque pour la plupart des étudiants concernés...

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services