7 réponses sur “Toile (Bleu 2 de Miro)”

  1. Et alors, que dirait la ligne rouge ? Comme Bleu II va perdurer, en un seul morceau, certainement, il faudrait bien que Daniel Arasse revienne pour réconcilier ce petit, et grand, monde.
    Vivent les mardis !

  2. sauf que le grand noir est un banal noir ivoire sorti du tube (ou peut être du noir de vigne) alors que le plus petit est un savant mélange fait par Mirò à partir de pigments d’outremer et de terre d’ombre brûlée, mélangés au medium à peindre de sa main! (le secret: il a remplacé un tiers de l’outremer par du bleu de Prusse et 5/7ème du 1/3 par un peu de Lapis, ce qui fait augmenter le prix de notre petit point!).

    1. « mélangés au médium à peindre … »
      Je me disais bien que, pétri des lignes de la main de Mirò, ce petit noir était un peu trop voyant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *