Tour de vis en Hongrie

Joep Bertrams (Pays-Bas)
Tais-toi – Fabriqué en Hongrie – Masque corona hongrois

Le contexte général actuel est propice aux régimes autoritaires et l’Europe n’est pas épargnée. En Hongrie, profitant de l’état d’urgence, le premier ministre Viktor Orban a obtenu les pleins pouvoirs pour une « durée illimitée » et va notamment renforcer son contrôle sur la presse indépendante… La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, a tenu à rappeler que ces mesures exceptionnelles « doivent être limitées à ce qui est nécessaire » pour préserver l’Etat de droit et la liberté d’expression, fondements de nos démocraties. A bon entendeur…

Quand Amazon profite du Coronavirus…

 

Vadot (Belgique), L’Echo

Alors que le confinement touche désormais toute l’Europe, certains commerces et métiers sont à l’arrêt. Une véritable aubaine pour le e-commerce, comme Amazon, ce géant d’Internet qui a vu ses ventes en ligne bondir et a promis l’embauche de 100 000 personnes pour répondre à la demande. Toutefois, les conditions sanitaires des employés sont qualifiées de « dangereuses ». Les prérogatives du gouvernement, jugées indispensables par le ministre français de l’économie et des finances Bruno Le Maire, semblent très peu respectées par le groupe, et certains employés demandent déjà un arrêt de travail immédiat.

Des milliers de réfugiés dans le labyrinthe de l’exil

Zach (Philippines)
Départ – Arrivée

Depuis quelques jours, des milliers de réfugiés s’amassent aux portes de l’Europe, à la suite de l’ouverture des frontières de la Turquie. Des fonds européens ont été mobilisés afin d’aider la Grèce à bloquer l’arrivée massive des réfugiés, venus de Syrie. La Turquie accuse l’Union européenne de ne pas partager « le fardeau » de la crise migratoire et utilise ce moyen de chantage pour obtenir un soutien occidental en Syrie où l’armée turque essuie de lourdes pertes. Plusieurs ONG appellent Ankara à cesser d’instrumentaliser les réfugiés.

Allemagne : attentat à Hanau

Rodríguez (Mexique)

Située à quelques kilomètres de Francfort, la ville de Hanau a été la cible d’une attaque terroriste à main armée, ôtant la vie à neuf personnes dans deux bars à narguilé, dans la nuit du 19 février.
La piste de l’extrême droite semble être privilégiée alors qu’en Allemagne l’AfD prend de plus en plus d’importance dans le paysage politique. Cet attentat s’inscrit dans la continuité des violences xénophobes perpétrées partout en Europe et particulièrement en Allemagne.

Un accostage musclé sur les frontières de l’Europe

Antonio Rodriguez (Mexique)

Après 17 jours en mer, le bateau Sea Watch 3, emmené par la capitaine Carola Rackete, qui transportait des migrants, a dû accoster de force sur le sol italien de l’île de Lampedusa samedi 29 juin. Cette allemande de 31 ans a immédiatement été arrêtée par une horde de policiers italiens, missionnés par le premier ministre italien d’extrême droite, Matteo Salvini. Soutenue par différentes ONG et défenseurs des droits, Carola doit se présenter ce mardi 2 juillet devant la magistrature d’Agrigente (Sicile).

 

Quand les eurosceptiques rêvent d’Europe…

Chappatte (Suisse) 

A l’approche des élections, nombre de formations eurosceptiques ont remisé leur projet de sortie de l’Union contre le rêve d’une majorité souverainiste au parlement européen. A quelques jours du scrutin, la mêlée anti-européenne veut (faire) croire à une Europe des nations souveraines, les yeux fermés sur leurs disparités, et affiche une cohésion scellée par le populisme et le repli identitaire.

Européennes : le vote de la dernière chance ?

Joep Bertrams (Pays-Bas)

« Inquiétudes »

Lundi 13 mai : coup d’envoi de la campagne électorale pour les européennes du 26 mai prochain. Les sondages craignent un record d’abstention, alors qu’il s’agit d’un scrutin décisif pour l’avenir d’une union européenne bien mal en point face aux nombreux défis de l’époque qu’elle doit affronter, à commencer par la crise climatique…

 

 

Coup d’envoi des Européennes par Messie Macron

Joep Bertrams (Pays-Bas)

A moins de 3 mois des élections européennes, le président français lance officiellement la campagne électorale en publiant une tribune dans les médias des 28 pays de l’UE et plaide pour une « Renaissance » de l’Europe qu’il semble vouloir incarner.

 

Espagne : les femmes prennent le taureau par les cornes

Hachfeld (Allemagne), Cagle cartoons

Mercredi 6 juin, Pedro Sanchez, le nouveau président socialiste du gouvernement espagnol qui a conduit la motion de censure qui a destitué Mariano Rajoy le 1er juin, a présenté au roi d’Espagne son nouveau gouvernement. 11 femmes pour 6 hommes! Du jamais vu!

Un gouvernement pro-européen également, avec la nomination de Josep Borrell, ancien président du Parlement européen qui, bien que catalan, est un ardent défenseur de l’unité de l’Espagne et des valeurs de l’Union européenne.

 

 

L’Union européenne ressoudée face au Brexit

Dessin de Joep Betrams, paru dans De Groene Amsterdammer

Le Conseil européen qui a lieu aujourd’hui et demain à Bruxelles est l’occasion pour les dirigeants européens de montrer leur unité. Fini les divisions internes, nombreuses et profondes au plus fort de la crise économique : l’Union européenne se veut confiante et conquérante aux abords du Brexit.

Lundi 19 juin avait lieu, à Bruxelles, le lancement des négociations sur le Brexit, dirigées, côté européen, par le français Michel Barnier. La où se dessinait un véritable bras de fer, l’échec des conservateurs britanniques aux législatives et l’affaiblissement de la première ministre Theresa May, pourraient donner lieu à un « soft-Brexit ».