A Lavaveix-les-Mines, l’espoir réside dans le tiers-lieu

L’ancienne cité minière de la Creuse a créé, avec l’aide d’autres acteurs du territoire et d’entrepreneurs, un tiers-lieu. Un espace pluriel qui mêle travail et activités culturelles et entend enrayer le déclin économique, social et démographique du village.

Publié le 10 mai 2018 à 09h23 - Mis à jour le 10 mai 2018 à 09h23

  • Lavaveix-les-Mines, son nom résume toute son histoire. Créée en 1868 par et pour l’industrie minière, la commune a vécu de celle-ci jusqu’à la fermeture du dernier puits, en 1969. La mémoire de la mine reste très forte parmi les habitants, qui en ont tous des anecdotes. Pas un qui ne rappelle fièrement que le bourg est monté à plus de 4 000 habitants, du temps de l’âge d’or de la mine. Ici, la gare désaffectée.

    Lavaveix-les-Mines, son nom résume toute son histoire. Créée en 1868 par et pour l’industrie minière, la commune a vécu de celle-ci jusqu’à la fermeture du dernier puits, en 1969. La mémoire de la mine reste très forte parmi les habitants, qui en ont tous des anecdotes. Pas un qui ne rappelle fièrement que le bourg est monté à plus de 4 000 habitants, du temps de l’âge d’or de la mine. Ici, la gare désaffectée. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Les anciens ateliers de la mine ont été entièrement réhabilités dans le cadre d’un projet global de redynamisation du village, financés par différents acteurs publics. A l’origine, les lieux devaient accueillir une SCOP, qui n’y est jamais venue.

    Les anciens ateliers de la mine ont été entièrement réhabilités dans le cadre d’un projet global de redynamisation du village, financés par différents acteurs publics. A l’origine, les lieux devaient accueillir une SCOP, qui n’y est jamais venue. Thierry Laporte pour Le Monde.fr

  • A la recherche d’un espace pour installer leur activité de graphistes, Nicolas Bodeau et Pierre Jeannot ont vite perçu le potentiel des lieux. C’est avec la communauté de communes, le maire du village et le Pays Combraille en Marche — une association de conseil aux collectivités locales —, qu’ils ont coconstruit le projet de tiers-lieu. Il s’en développe beaucoup dans la Creuse.

    A la recherche d’un espace pour installer leur activité de graphistes, Nicolas Bodeau et Pierre Jeannot ont vite perçu le potentiel des lieux. C’est avec la communauté de communes, le maire du village et le Pays Combraille en Marche — une association de conseil aux collectivités locales —, qu’ils ont coconstruit le projet de tiers-lieu. Il s’en développe beaucoup dans la Creuse. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Le tiers-lieu est cogéré par l’association qui en est née, qui regroupe les entrepreneurs qui y travaillent et des habitants bénévoles, la mairie de Lavaveix-les-Mines et la communauté de communes. Sans oublier l’animatrice des lieux, la « concierge », Fabienne Francisco, chargée de faire le lien avec les habitants et la promotion du site.

    Le tiers-lieu est cogéré par l’association qui en est née, qui regroupe les entrepreneurs qui y travaillent et des habitants bénévoles, la mairie de Lavaveix-les-Mines et la communauté de communes. Sans oublier l’animatrice des lieux, la « concierge », Fabienne Francisco, chargée de faire le lien avec les habitants et la promotion du site. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Après deux ans à peine, le tiers-lieu se veut un espace participatif que les habitants sont invités à s’approprier. Ce mercredi d’avril, certains d’entre eux sont venus participer à des ateliers pour réfléchir ensemble à ce qu’ils aimeraient y faire. Des cours d’informatique, de cuisine, des ateliers bricolage, de peinture, un cinéma en plein air, des « apéro réseaux »…, les idées ne manquent pas.

    Après deux ans à peine, le tiers-lieu se veut un espace participatif que les habitants sont invités à s’approprier. Ce mercredi d’avril, certains d’entre eux sont venus participer à des ateliers pour réfléchir ensemble à ce qu’ils aimeraient y faire. Des cours d’informatique, de cuisine, des ateliers bricolage, de peinture, un cinéma en plein air, des « apéro réseaux »…, les idées ne manquent pas. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • De plus en plus nombreux dans la Creuse, les tiers-lieux cherchent à se structurer en réseau pour mutualiser leurs compétences et participer à revitaliser le territoire.

    De plus en plus nombreux dans la Creuse, les tiers-lieux cherchent à se structurer en réseau pour mutualiser leurs compétences et participer à revitaliser le territoire. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Concerts, résidences d’artiste, expositions… le tiers-lieu accueille aussi des manifestations culturelles. Un soir d’avril, deux orchestres du département sont venus donner un concert et ont rendu hommage à la fanfare de la mine. Un dialogue entre mémoire et avenir.

    Concerts, résidences d’artiste, expositions… le tiers-lieu accueille aussi des manifestations culturelles. Un soir d’avril, deux orchestres du département sont venus donner un concert et ont rendu hommage à la fanfare de la mine. Un dialogue entre mémoire et avenir. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • La commune de Lavaveix-les-Mines a hérité du patrimoine minier en 2007. Un héritage difficile qui nécessite de trouver un équilibre entre préservation patrimoniale et impératifs de sécurité, certains bâtiments étant considérés comme « à risque ». Ici, l’ancienne coopérative des mineurs, qui accueillait une salle de théâtre.

    La commune de Lavaveix-les-Mines a hérité du patrimoine minier en 2007. Un héritage difficile qui nécessite de trouver un équilibre entre préservation patrimoniale et impératifs de sécurité, certains bâtiments étant considérés comme « à risque ». Ici, l’ancienne coopérative des mineurs, qui accueillait une salle de théâtre. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Le quartier des corons où étaient logés des mineurs. Un projet de mise en valeur de ce patrimoine est en cours de discussion.

    Le quartier des corons où étaient logés des mineurs. Un projet de mise en valeur de ce patrimoine est en cours de discussion. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • L’ancienne école, construite à l'époque de l'activité minière, a été réhabilitée par la municipalité et accueille des manifestations culturelles. Un musicien et une plasticienne attirés par la dynamique du tiers-lieu y proposent des ateliers depuis la rentrée 2017.

    L’ancienne école, construite à l'époque de l'activité minière, a été réhabilitée par la municipalité et accueille des manifestations culturelles. Un musicien et une plasticienne attirés par la dynamique du tiers-lieu y proposent des ateliers depuis la rentrée 2017. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Native de Lavaveix-les-Mines, fille et petite-fille de mineurs, Marie Cotton, 61 ans, n’a pas connu l’âge d’or de la mine. Mais elle se souvient du Lavaveix fier et riant de sa jeunesse, lorsqu’il venait du monde de toute la Creuse pour les fêtes du village. Sa cousine Jo, elle, garde encore les cicatrices de ses après-midi passés à jouer sur les terrils ou dans les galeries, à la recherche de fossiles. Aujourd’hui, toutes les deux sont heureuses de voir leur village « se réinventer » grâce au tiers-lieu.

    Native de Lavaveix-les-Mines, fille et petite-fille de mineurs, Marie Cotton, 61 ans, n’a pas connu l’âge d’or de la mine. Mais elle se souvient du Lavaveix fier et riant de sa jeunesse, lorsqu’il venait du monde de toute la Creuse pour les fêtes du village. Sa cousine Jo, elle, garde encore les cicatrices de ses après-midi passés à jouer sur les terrils ou dans les galeries, à la recherche de fossiles. Aujourd’hui, toutes les deux sont heureuses de voir leur village « se réinventer » grâce au tiers-lieu. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Epiceries, cafés, restaurants, quincailleries…, les commerces étaient florissants du temps de la mine. Aujourd’hui, il reste « ce qu’il faut », disent les habitants. Ils peuvent compter sur un restaurant, deux boulangeries, des coiffeurs, la pharmacie, le tabac presse, l’épicerie traiteur, qui vient d’être reprise, et la station-service, qui fait aussi fleuriste, pompes funèbres et taxi.

    Epiceries, cafés, restaurants, quincailleries…, les commerces étaient florissants du temps de la mine. Aujourd’hui, il reste « ce qu’il faut », disent les habitants. Ils peuvent compter sur un restaurant, deux boulangeries, des coiffeurs, la pharmacie, le tabac presse, l’épicerie traiteur, qui vient d’être reprise, et la station-service, qui fait aussi fleuriste, pompes funèbres et taxi. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Véritable institution dans le village, l’ancienne quincaillerie Gautherie devrait être entièrement rénovée en 2019 afin d'accueillir une maison de santé. Le village peut déjà compter sur deux médecins, plusieurs infirmiers et un ostéopathe.

    Véritable institution dans le village, l’ancienne quincaillerie Gautherie devrait être entièrement rénovée en 2019 afin d'accueillir une maison de santé. Le village peut déjà compter sur deux médecins, plusieurs infirmiers et un ostéopathe. Thierry Laporte pour «Le Monde»

  • Le vestige d’une station-service à la sortie du bourg.

    Le vestige d’une station-service à la sortie du bourg. Thierry Laporte pour «Le Monde»

114

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.