Comment puis-je optimiser la transmission de mon patrimoine à mes neveux et nièces ?

La transmission à un neveu ou à une nièce est soumise à d’importants droits de succession. Il est crucial d’anticiper sa succession pour limiter la pression fiscale, rappelle Charly Tournayre, directeur de l’ingénierie patrimoniale chez Thesaurus.

Par Charly Tournayre Publié le 28 juin 2020 à 06h00

Temps de Lecture 1 min.

Les neveux-nièces qui héritent de leurs oncles ou tantes sont taxés aux droits de succession à hauteur de 55 %.

Question à un expert

Comment puis-je optimiser la transmission de mon patrimoine à mes neveux et nièces ?

Les neveux et les nièces sont appelés à la succession si et seulement si vous n’avez pas de conjoint survivant, d’enfants, ou de frères et sœurs encore en vie. Ils viennent alors en représentation de leur parent défunt et bénéficient de la fiscalité qui lui aurait été appliquée. Sans anticipation, les neveux et nièces qui héritent de leurs oncles ou tantes sont taxés aux droits de succession à hauteur de 55 % (après un abattement de 7 967 euros). La transmission peut se faire par le biais d’un testament, d’une assurance-vie ou d’une donation du vivant.

Lire aussi Des pistes pour doper la générosité, des morts comme des vivants…

Choisir l’un ou l’autre a des impacts fiscaux importants. Comment limiter le coût fiscal ? Si un démembrement des biens ou avoirs est possible, son impact peut être limité. Hormis les dons d’argent exonérés jusqu’à 31 865 euros, la donation en pleine propriété n’a pas véritablement d’intérêt fiscal compte tenu de la faiblesse de l’abattement applicable. La solution à privilégier reste donc l’abondement d’un contrat d’assurance-vie.

En désignant vos neveux ou vos nièces comme bénéficiaires de ce contrat, les sommes versées avant vos 70 ans leur reviendront sans imposition jusqu’à 152 500 euros. Une taxe de 20 % s’appliquera sur l’excédent, jusqu’à 700 000 euros, puis de 31,25 % au-delà. Bien moins donc que les 55 % classiquement applicables.

Contribuer

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.