Novembre, mois de la musique contemporaine en région

Une profusion de manifestations due au calendrier d´attribution des crédits.

Par Publié le 16 novembre 2000 à 13h43 - Mis à jour le 16 novembre 2000 à 13h43

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

EN NOVEMBRE, tout amateur de musique contemporaine a pratiquement un festival près de chez lui. A Nice, il s´agit des Manca (Musiques actuelles Nice - Côte d´Azur) qui se sont tenues du 5 au 15. A Forbach, il a pour nom Rendez-vous musique nouvelle et s´est tenu du 10 au 12 au moment même où, non loin de là, l´Arsenal de Metz présentait un large portrait de György Ligeti avec une création du compositeur hongrois par l´Amadinda Percussion Group.

La deuxième quinzaine du mois est encore plus dense. Le 17 s´ouvrira à Perpignan Aujourd´hui Musiques, consacré aux femmes compositeurs, et le même jour débutera à Toulouse le Novelum, qui présentera, entre autres, une exposition sonore interactive réalisée par Pierre Jodlowski. Le 18 verra à Annecy le coup d´envoi des Concerts d´hiver et d´aujourd´hui, qui compteront notamment une création de Tristan Murail par l´ensemble Les Temps modernes. Le 23 marquera le lancement des 38es rugissants à Grenoble et de Why Note à Dijon. La raison principale d´une telle concentration de festivals de création musicale en fin d´année ? Le calendrier d´attribution des crédits !

Daniel Tosi, directeur d´Aujourd´hui Musiques, dont le budget dépend à 90 % des subventions, ne s´en cache pas : « On ne peut pas concrétiser la programmation du festival tant qu´on ne sait pas sur quoi s´appuyer financièrement, et les contrats avec les interprètes doivent être signés environ six mois avant les concerts. Or la réponse des principaux bailleurs de fonds – le conseil général, la DRAC [Direction régionale des affaires culturelles], la ville, l´Etat – n´est pas connue avant début mai. Le créneau de novembre tombe alors sous le sens. » Benoît Thiebergien doit affronter les mêmes problèmes dans l´organisation des 38es rugissants, dont le budget ne provient pourtant que pour moitié des subventions habituelles et confirme qu´il est « impensable de monter un festival de ce type au printemps, car tout ce qui est organisé de janvier à juillet présente un risque plus important sur le plan financier ».

Si Jean-Michel Lejeune admet que ces questions de trésorerie ont compté dans le choix du calendrier de Why Note, festival financé à 48 % seulement par les collectivités locales et riche en partenaires privés, il précise aussi que la situation s´améliore, notamment grâce à la DRAC de Bourgogne, qui effectue plus tôt ses versements. Toute considération budgétaire mise à part, le directeur de Why Note (qui propose cette année un « Voyage au cœur du son ») justifie l´inscription du festival en novembre par souci du public : « J´ai toujours voulu organiser cette manifestation pour les gens avec lesquels je partage le quotidien. » Laisser passer la rentrée scolaire et se maintenir à bonne distance des vacances constitue également un impératif pour Daniel Tosi, directeur du Conservatoire national de région de Perpignan qui fournit avec ses grands élèves et ses professeurs l´essentiel des forces vives d´Aujourd´hui Musiques. Même point de vue à Grenoble, ville universitaire où, selon Benoît Thiebergien, « il ne faut pas espérer une fréquentation soutenue des concerts avant la mi-octobre ».

Il vous reste 35.04% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.