Pour la première fois depuis trente ans, l’indice de développement humain pourrait décliner en 2020

Selon un rapport du Programme des Nations unies pour le développement, la crise du Covid-19 creuse les inégalités et entraîne une inversion de la courbe du développement dans le monde.

Par Publié le 22 mai 2020 à 14h34 - Mis à jour le 23 mai 2020 à 10h11

Temps de Lecture 5 min.

Article réservé aux abonnés

Des enfants s’approvisionnent à un réservoir d’eau mis en place par le gouvernement pendant l’épidémie, à Caracas (Venezuela), le 21 mai.
Des enfants s’approvisionnent à un réservoir d’eau mis en place par le gouvernement pendant l’épidémie, à Caracas (Venezuela), le 21 mai. ARIANA CUBILLOS / AP

Le Covid-19 est une lame de fond. A la crise sanitaire, politique et sociale, il faut ajouter celle du développement humain, alertent les experts du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) dans leur rapport, rendu public mercredi 20 mai. Créé en 1990, l’indice de développement humain (IDH) mesure conjointement l’accès à l’éducation, à la santé et le niveau de vie. Il connaît un « déclin rapide et sans précédent » du fait de la crise du coronavirus, notent les auteurs.

« Le monde a connu de nombreuses situations critiques au cours des trente dernières années, notamment la crise financière internationale de 2007-2009. Chacune a durement touché le développement humain, mais dans l’ensemble, les gains de développement ont progressé d’une année sur l’autre », analyse Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Mais pour la première fois depuis trente ans, la courbe du développement pourrait s’inverser sous les effets conjugués d’une crise sanitaire d’ampleur historique, qui a mis à l’arrêt des pans entiers de l’économie mondiale, du système éducatif et révélé les fragilités des services de santé, y compris dans les pays développés.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : « Une tragédie se prépare et rien ne semble empêcher le Sud de rejoindre une modernité imposée par un Nord aveuglé »

La tendance à la baisse de l’indice de développement humain est telle « qu’elle revient à effacer tous les progrès réalisés ces six dernières années », écrivent les chercheurs. En matière d’éducation, les conditions actuelles sont équivalentes « aux niveaux observés pour la dernière fois au milieu des années 1980 », s’alarment-ils. Et encore, ces estimations ne tiennent pas compte des effets indirects de la crise sur les femmes et les filles, plus durement touchées en termes de précarité salariale et scolaire, d’accès aux soins et de violences domestiques.

Jeunes déscolarisés

« Nous nous attendions à des chiffres de ralentissement, mais pas à un tel niveau », reconnaît Heriberto Tapia, chercheur au Bureau du rapport sur le développement humain du PNUD. La rapidité avec laquelle les tendances se sont inversées souligne la profondeur de la crise : « En janvier 2020, le FMI [Fonds monétaire international] estimait une augmentation de revenu par habitant dans 160 pays. Trois mois plus tard, à la mi-avril, le Fonds revoit ses prévisions : 170 pays connaîtront une baisse de revenu par habitant. » Conséquences, les auteurs du rapport estiment que le revenu mondial par habitant devrait chuter de 4 % en 2020. Si ce chiffre se confirme, il constituerait « le pire plongeon de l’activité économique depuis la Grande Dépression » de 1929.

Il vous reste 64.5% de cet article à lire.

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.