La chanteuse franco-malienne Rokia Traoré, libérée sous contrôle judiciaire, pourra être extradée

La justice française s’est prononcée pour remettre l’artiste à la Belgique, où elle risque cinq ans de prison dans une affaire d’« enlèvement d’enfant » qu’elle conteste.

Par Publié le 25 mars 2020 à 17h03 - Mis à jour le 26 mars 2020 à 00h43

Temps de Lecture 4 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (14)

Kamel 13/04/2020 - 22h25

A la base, il s'agit d'un conflit entre un homme et une femme divorcés à propos de la garde de l'enfant comme il y en a tant. Sauf que, suite aux accusations de la mère, le père de cette enfant se fait insulter partout au motif qu'il serait "pédophile". Son procès est instruit sur les réseaux sociaux. Je plains franchement le juge qui va devoir démêler le vrai du faux de cette affaire. Mais il est clair que la présomption d'innocence de l'ex-mari de cette chanteuse est foulée au pied. Elle-même se retrouve en prison pour un motif qui paraît quelque peu alambiqué. On aurait voulu faire pire que cette affaire qu'on n'y serait pas arrivé. Et bien sûr, il manquait plus que les arguments des indigènes de la République d'une part (le mari est blanc donc la justice ne peut être que racialisée) et de l'autre, les arguments racistes (la femme est africaine donc gnagnagna). Nous sommes en 2020 et on se rend compte à quel point nous évoluons de façon régressive.

Cid 29/03/2020 - 09h31

Il aurait été pertinent d'exposer les raisons de l'incarcération de cette personne dans l'article. L'article est le suivi d'une affaire, mais rappelons que nous ne connaissons pas tous cette personne et son histoire. Ajoutez au moins un lien qui explique le début de cette affaire judiciaire.

JB ché 28/03/2020 - 14h07

Je vois cette affaire comme un fait divers qui est exposé parce que la mère est visiblement une artiste. Néanmoins pourrions nous avoir le point de vue du père qui est privé de sa fille ?
Est ce que la plainte pour attouchements a été suivi de quelque chose ? Non lieu ou culpabilité ?

Canquoëlle68 28/03/2020 - 09h19

Que Rokia Traoré soit libérée de prison est la moindre des choses, alors qu'elle 'aurait jamais dû y entrer. Mais que ce soit ensuite pour l'extrader vers la Belgique où elle risque 5 ans de prison pour un enlèvement d'enfant non prouvé est lamentable.

Axel 26/03/2020 - 14h44

Suivant que vous êtes puissant ou misérable etc.

-Alazon- 26/03/2020 - 07h08

Comme le père n'est pas célèbre on se fiche de son point de vue ? Cette présentation orientée d'une affaire privée est scandaleuse. Que la justice passe, pleine et entière, sans interférence des journalistes.

Babaille 26/03/2020 - 03h15

Je me demande comment un citoyen français peut penser se prévaloir de l’immunité diplomatique d’un autre pays sur le territoire français.

jb57 26/03/2020 - 00h10

D'abord on ne devrait pas permettre que des français aient une autre nationalité. Qu'est que ça veut dire ce passe droit de passeport diplomatique ? Les chanteuses sont au dessus des lois ?

jamaiscontent 27/03/2020 - 08h47

Ecoutez, vous et d'autres, vous feriez mieux d'arrêter de polluer les commentaires avec vos propos d... non, ça ne passerait pas la modération. "D'abord on ne devrait etc..." Et pourquoi devrait-on obliger des millions de Français à choisir entre deux nationalités quand leurs parents sont issus de 2 pays ou quand leur vie les a mené dans deux pays. Ensuite, quel est le rapport entre avoir une seule nationalité et un passeport diplomatique? Et pour finir, vous parler "des" chanteuses au-dessus des lois: vous croyez que sa nationalité elle l'a dérobé, de même que son passeport. Epargnez-nous l'étalage de votre ignorance, restez confis dans votre rejet des autres, mais en silence svp.

PMF 25/03/2020 - 23h22

C. Taubira soutient sa cause ; on se méfie.

Robert21 25/03/2020 - 21h06

Je posais la question de savoir si elle fait partie de la famille d'Adama Traoré.
J'ai été censuré.
Pourquoi?

jamaiscontent 27/03/2020 - 09h06

Peut-être parce que ta question est idiote Bob.

Mainstreet 25/03/2020 - 20h47

Et encore un « article » sans doute rédigé par l’avocat de Mme Traoré. A quand une enquête sur le sujet (ou simplement un vrai article de journal) ? Pourquoi ne jamais présenter le point de vue du père ou de la justice belge ? Parce qu’il n’est pas célébre ?

Denis Courvoisie 25/03/2020 - 19h43

Qu’on remette sa fille à son père !

À quand une loi d’égalité parentale pour mettre un terme au fléau des kidnappeuses d’enfants et des mères abusives ?

NELEPHANT 25/03/2020 - 22h17

Moi aussi dans l'autre article, quand je précisais que Traore à Bamako était aussi courant que Dupont à Paris.

Benjamin Valberg 25/03/2020 - 19h28

On apprend donc : que J Goossens voulait initialement sa fille pour les vacances, ce que la justice belge lui avait accordé, et que R Traoré n'a pas respecté; que la plainte de R Traoré contre J Goossens pour "attouchements sexuels" (un grand classique) a fait l'objet d'un non-lieu en Belgique après enquête, mais que, malgré cela, R Traoré a redéposé la plainte au Mali et en Belgique; que la procédure judiciaire au Mali s'est faite sans convoquer J Goossens et sans prévenir son avocate; que la justice belge avait décidé de la garde partagée de l'enfant, et non pas de la garde exclusive du père, lequel bénéficiait toutefois de plus de temps avec sa fille que 50%; que R Traoré devait se présenter à la jutsice belge avec sa fille, ce qu'elle a refusé.

Il est curieux de voir que celles qui voudraient voir Polanski extradé aux USA car elles ont confiance dans la justice américaine, se battent contre l'extradition de R Traoré, n'ayant pas confiance dans la justice belge. Hypocrisie genrée !

Benjamin Valberg 25/03/2020 - 20h27

"Après cela, la juge n’a pas décidé d’accorder la garde exclusive de la fille à M. Goossens, comme cela a été prétendu ces derniers jours. La garde de l’enfant est restée partagée entre les deux parents. La juge a toutefois décidé que sa fille devait rester principalement chez son père, encore un jugement que Mme Traoré a nié. Ces jugements sont issus de procédures contradictoires, où Mme Traoré et/ou ses avocats étaient représentés." disent les avocats de J Goossens dans le lien ci-dessous, que visiblement vous n'avez pas lu. Mme Traoré n'a pas cessé de mentir, mais c'est elle que vous croyez. Répercuter des mensonges pour la cause des femmes quoi qu'elles fassent, est une de vos spécialités, non ?

Benjamin Valberg 25/03/2020 - 20h14

Correction : elle a redéposé la plainte au Mali et en France après avoir été déboutée par la justice belge qui a conclu que ses allégations d'attouchements sexuels étaient mensongères. Mais c'est très féministe de lutter ainsi contre le patriarcat

Renée Dulées. 25/03/2020 - 20h07

Votre opinion subjective et en méconnaissance, volontaire ou non du dossier est au minimum sans intérêt, et personnellement je me garde bien d'exprimer un avis au fond. Par contre déformer la réalité des procédures, jugement et errements juridiques comme vous le faites est lamentable: en effet vous vous permettez d'affirmer ici que le jugement était une garde partagée, alors qu'en toutes lettres (et déjà dans de précédents articles) il est dit que: "Le tribunal de première instance de Bruxelles avait décidé de confier « la garde exclusive » de l’enfant au père ; une décision que la chanteuse a contestée « dès le départ », d’après Me Kenneth Feliho, du barreau de Bruxelles, puisqu’elle avait interjeté appel du jugement de première instance". Vous vous auto-décrédibilisez de manière caricaturale et je n'en rajouterai pas, souhaitant m'en tenir aux élément juridiques objectifs, comme je l'ai fait jusqu'à présent.

opiniatre 25/03/2020 - 17h47

L'article ne fait pas mention des arguments du père résumés dans une tribune publiée dans Libération du 20 mars et qui démonte les éventuels contenus politiques pour ramener à une hélas banale et triste affaire de conflit privé.
https://www.liberation.fr/debats/2020/03/20/la-tragedie-de-rokia-traore-et-de-son-ex-compagnon_1782446

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 300 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services