« Sans protection face à Boko Haram », des centaines de civils fuient leurs villages au Nigeria

Les 1 200 soldats tchadiens déployés dans le nord-est du pays pour lutter contre les djihadistes ont été rapatriés. Et les militaires nigérians qui travaillaient à leurs côtés sont partis eux aussi.

Le Monde avec AFP Publié le 04 janvier 2020 à 17h18 - Mis à jour le 05 janvier 2020 à 00h06

Temps de Lecture 2 min.

Relire l’article

Bienvenue dans l’espace de réactions

Pour améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

Les contributions (9)

Jean Rouergue 05/01/2020 - 12h30

Avait-on besoin de cette preuve supplémentaire de l'inefficacité de la force Barkhane pour protéger de la désagrégation les états africains ?
Face à un échec patent, la seule solution est de changer de méthode.
Qu'attend le chef des armées française, face à cette cruelle réalité, pour changer de stratégie ?
La bonne stratégie serait de ne plus affaiblir ces états, or, plus un état est faible moins il a les capacités de protéger ses ressources. Je comprends que les passations de marchés face à un état faible ne profitent surtout pas au pays eux mêmes, mais profitent à la France.
Macron cherche t-il donc, dans le pré carré français, à affaiblir consciencieusement les états ?
Et comment les africains ne pourraient ils pas voir notre stratégie sous cet angle ?

Ah-bon 05/01/2020 - 13h53

Votre commentaire démontre à l’évidence votre incompréhension du sujet. Ce n’est pas une opération militaire qui peut rétablir une situation aussi dramatique. Elle peut uniquement stabiliser pour permettre l’action politique. Celle ci doit être faite par les pays concernés... Or les politiques locaux sont corrompus et leurs peuples préfèrent émigrer.

Taraxacum 05/01/2020 - 10h21

Cette fuite de civils devant les islamistes de Bocaux à Rames sera-t-elle analysée par l’EHESS et Le Monde comme une manifestation désastreuse d’un entre-soi au demeurant condamnable ? Gageons que les prochaines exactions de BH seront ici pudiquement qualifiées d « ´exécutions », pas d’assassinats.

Tff 04/01/2020 - 23h24

Petite faute de frappe dans le titre.

Georges 04/01/2020 - 22h02

Le Nigeria a l air totalement incapable d organiser quoi que ce soit contre Boko Haram

HUBERT MENSCH 04/01/2020 - 18h59

Sans armes, on est souvent démunis face à l'islamisme conquérant. Armons les Chrétiens, afin d'éviter un exode, suivi d'un désastre sanitaire avec ses morts et ses cohortes de migrants. Armons-les, ainsi les musulmans sauront garder la tête froide, voire être refroidis pour les plus entêtés.

Ah-bon 04/01/2020 - 18h45

Je ne comprends pas pourquoi ils fuient. Tant de personnes qui commentent ici ressassent que ces groupes professent une religion de paix et d’amour....

Ah-bon 04/01/2020 - 19h59

Mon grand père m’a longuement parlé de la Résistance et de ce qui se passait, notamment des collabos. Visiblement vous n’avez pas eu les mêmes enseignements que moi.....

Dominique Greusard 04/01/2020 - 19h17

Ah oui ? Un nom et une citation SVP.

Gaston 04/01/2020 - 18h32

On entend encore les critiques faites par certains lorsque E. Macron justifiait la présence militaire française dans cette région où des fous illuminés sèment la terreur auprès d’une population qui n’a rien demandé...

Lamadeleine 04/01/2020 - 18h29

C est de notre faite. Nous devons intervenir.

Thymie 04/01/2020 - 18h47

Trop de énième degré tue le 2d degré.

jpw59 04/01/2020 - 17h59

les rats quittent le navire.

Avant de contribuer

Bienvenue dans l’espace de discussion que Le Monde met à disposition de ses abonnés. Nous souhaitons y développer un débat ouvert et respectueux. C’est pourquoi :

  • Les contributions doivent respecter les limites de la liberté d’expression (pas de diffamation, pas d’injure, pas de propos discriminatoires…)
  • Toute contribution que Le Monde estime contraire à la bonne tenue du débat ne sera pas publiée.

Sachez que les propos que vous y tenez peuvent vous engager juridiquement. Pour en savoir plus sur les règles de l’espace de contributions du Monde, cliquez ici.

Pour contribuer à la discussion, vous devez être abonné.

Rejoignez une communauté de 400 000 abonnés pour explorer, analyser et débattre.

Abonnez-vous à partir de 1 €

Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.

Faites avancer le débat en partageant votre point de vue.

Consultez le journal en version numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13 heures.

Services